Le jour où Joe Burrow a gagné le respect de ses coéquipiers à LSU

Après une année 2018 sans histoire, peu de personnes prédisaient que ce serait LSU qui repartirait avec les grands honneurs du Championnat national de la NCAA le 13 janvier dernier. C’est pourtant ce qui s’est passé. Après avoir connu une saison d’anthologie, Joe Burrow a terminé sa carrière en tant que meneur des Tigers de LSU avec un trophée Heisman et une victoire convaincante contre la redoutable équipe de l’Université Clemson, invincue depuis deux ans.

Comment une équipe et un quart-arrière peuvent passer de l’anonymat à la gloire en seulement un an, et ce, avec peu de changements dans son alignement? Premièrement, il y a l’arrivé de Joe Brady à titre de coordonnateur offensif. Au départ membre de l’équipe d’entraîneurs des Saints de la Nouvelle-Orléans, Brady a permis à Burrow de doubler ses statistiques par la passe pour terminer sa saison avec un total de 5672 verges et 60 passes de touché. En 2018, Burrow n’en avait complété que 16. Cette explosion offensive est certainement attribuable au changement de coordonnateur, mais plusieurs attribuent aussi les succès de 2019 à une bagarre générale lors du camp d’entrainement. Qui en était l’instigateur? Joe Burrow.

Avant d’en arriver à cette altercation, il ne faut pas oublier que Joe Burrow était un membre des Buckeys d’Ohio State. Après le départ de J.T. Barrett, Burrow est entré en compétion avec Dwayne Haskins pour le poste de partant. Malheureusement – ou heureusement pour les fans de LSU – et Joe Burrow, il n’a pas été en mesure de gagner le poste et c’est donc Haskins qui était aux commandes de l’équipe au début de la saison 2017. C’est alors que Burrow a décidé de transférer à LSU, voyant la possibilité d’être partant pour cette équipe. 2018 était donc la première saison où Burrow s’alignait avec l’équipe de Baton Rouge. Cette saison-là s’est terminée avec une victoire au Fiesta Bowl, une fiche de 10 victoires et 3 défaites et des statistiques de 2894 verges et 16 touchés pour Burrow.

Après une saison complète à s’aligner derrière le centre et des résultats encourageants, on devait s’attendre à ce que Burrow ait gagné le respect de ses coéquipiers, mais il semblerait que ce n’était pas le cas. C’est pendant une pratique, plus précisément, lors d’une partie simulée alors que l’offensive menée par le duo Brady/Burrow malmenait la défensive que c’est produit l’incident. Lors d’un jeu à la porte des buts, le maraudeur JaCoby Stevens s’est amené sur un blitz et a frappé Joe Burrow à un point tel qu’il aurait perdu son casque. Sans être assommé une seconde, Burrow a bondit d’un coup sec pour s’emparer de la grille de Stevens et ainsi enclencher une mêlée générale. Ce n’est qu’à partir de ce moment, que Joe Burrow, futur gagnant du trophée Heisman et champion national, aurait gagné le respect de tous ses coéquipiers.

Eli Manning est maintenant sur Twitter! Il y est allé d’une première publication et Tom Brady s’est empressé de lui souhaiter la bienvenue.

Image par défaut
Axel Munger
Publications: 16