DeAndre Hopkins croit être le meilleur receveur de la NFL

Julio Jones? Michael Thomas? Non, selon DeAndre Hopkins, acquis ce printemps par les Cardinals de l’Arizona via les Texans de Houston, le meilleur receveur de la NFL s’appelle DeAndre Hopkins.

C’est ce qu’il a mentionné à l’émission Jalen et Jacoby sur les ondes d’ESPN.

Je sais que je suis le meilleur. Mike (Michael Thomas, Saints) est un ami. J’adore Michael… mais il sait de quoi aurait l’air mes statistiques si j’avais eu Drew Brees toute ma carrière. Julio Jones (Falcons) sait de quoi aurait l’air mes statistiques si j’avais eu Matt Ryan toute ma carrière. C’est un ami. Je m’entraîne avec Julio.

DeAndre Hopkins

D-Hop croit que le manque de constance au poste de quart-arrière chez les Texans lui a fait mal au travers les ans. Et on serait fou de le contredire! En sept saisons à Houston, il eu à travailler avec dix quarts-arrières, rien de moins. Et si les trois dernières saisons ont été passées au côté du telentueux DeShaun Watson, on ne peu pas dire qu’il a eu la main heureuse durant les années qui précédaient. Les Brock Osweiler et Ryan Mallett de ce monde ont tous piloté l’attaque des Texans et malgré leur talent limité, Hopkins a toujours su produire.

Il a joué sa meilleure saison en carrière en 2018, alors qu’il a attrapé 115 ballons en n’étant victime d’aucune passe échappée, du jamais vu! Il a également cumulé 1572 verges (sommet en carrière) et marqué 11 touchés. La même année, Julio Jones avait capté 113 passes pour un impressionnant total de 1677 verges et 8 touchés.

Jones a connu la meilleure campagne de sa carrière en 2015, alors qu’il avait statistiques incroyables : 136 réceptions, 1871 verges. Hopkins ne s’est jamais approché de ces chiffres.

Le nouveau venu se dit heureux d’arriver en Arizona, où il sera le meneur d’un trio de receveurs qui inclut Larry Fitzgerald et Christian Kirk. Ce chien à trois tête pourrait faire des ravages dans l’Ouest de la Nationale avec la recrue de l’année en attaque, Kyler Murray, au poste de quart-arrière et un système offensif conçu par l’entraîneur-chef Cliff Kingsbury qui sera orienté sur le jeu par la passe.

Dans de telles conditions, pourrait-il améliorer ses marques personnelles en 2020? Tout les espoirs sont permis.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179