Il faudra plus de jeux explosifs pour les Packers, croit LaFleur

Lors d’une entrevue avec Rob Demovsky d’ESPN, l’entraîneur-chef des Packers de Green Bay, Matt LaFleur, a discuté des problèmes en attaque de son équipe en 2019. Les jeux explosifs seront à améliorer selon ses propos.

Après une saison médiocre en 2018, les Packers de Green Bay ont procédé à un changement d’entraîneur-chef en renvoyant Mike McCarthy et en engageant le jeune Matt LaFleur. LaFleur a impressionné dès sa première saison, alors que les Packers ont conclu la campagne avec une fiche de 13-3, une nette amélioration par rapport à l’année précédente, où ils n’avaient pas atteint les séries et avaient fini la saison avec une épouvantable fiche de 6-9-1.

Par contre, lors de la saison 2019, ce n’est pas l’attaque d’Aaron Rodgers qui a fait succès à l’équipe, mais bien la défensive. Celle-ci a sauvé les meubles à plusieurs reprises, souvent parce que l’attaque de Rodgers n’arrivait pas à convertir ses séquences en points. Plusieurs analystes ont pointé du doigt cette attaque qui ne faisait pas preuve de constance. Lors de certaines rencontres, Rodgers et ses troupes arrivaient à battre l’adversaire en marquant plus de 30 points, mais il arrivait aussi souvent que la défense devait tout faire pour garder le pointage bas pour les adversaires. Le meilleur exemple est probablement l’affrontement de la première semaine contre les Bears de Chicago, où Green Bay s’est sauvé avec une victoire de 10 à 3.

Pendant la saison morte, Matt LaFleur a beaucoup de temps pour étudier ce qui cloche avec son attaque et il semble avoir trouvé une solution.

« Un (aspect) que nous devons vraiment améliorer est de créer plus de jeux explosifs. Nous étions assez efficaces, mais nous étions 23e pour les jeux explosifs. Ça commence avec l’appel de jeu et peut-être prendre un peu plus de chances pour aider à générer ces jeux sur le terrains. »

Matt LaFleur, sur les ondes d’ESPN Wisconsin

Selon le site Sharp Football Stats, les Packers occupaient le 19e rang pour les jeux explosifs en 2019, pas le 23e comme le dit l’entraîneur-chef. Le problème, c’est que le 19e rang est tout de même une mauvaise position pour une équipe qui compte Aaron Rodgers, Davante Adams et le porteur de ballon Aaron Jones, qui a connu une saison 2019 du tonnerre avec 1084 verges au sol et 16 touchés. Jones a aussi battu le record de franchise des Packers pour le plus grand nombre de touchés totaux pour une année avec 23 (saison régulière et séries éliminatoires).

Les Packers ont transigé au repêchage pour sélectionner un quart-arrière en Jordan Love, mais il ne devrait pas contribuer beaucoup cette année selon LaFleur. D’un autre côté, il pourrait aider l’attaque à réaliser plus de jeux explosifs.

Green Bay a aussi choisi de ne pas sélectionner de receveur(s) au dernier repêchage et leur seul ajout à ce poste durant la saison morte a été la signature de Devin Funchess. Celui-ci pourrait aider l’équipe à produire les jeux explosifs tant recherchés par LaFleur, mais les dirigeants des Packers semblent déjà satisfaits de leur groupe de receveurs.

Croyez-vous qu’être plus efficace sur les jeux explosifs est la solution aux problèmes d’attaque des Packers ou qu’avoir de meilleurs receveurs pour encadrer Rodgers serait une meilleure idée?

L’alternative au botté court n’a même pas passé sous un vote officiel. Ce sera pour une autre année.

Image par défaut
Jérémie Lussier
Publications: 331