La reprise vidéo pour obstruction était un échec lamentable selon un dirigeant de la NFL

La NFL désirait ajouter des responsabilités sur les épaules de son système de reprises vidéo avant le début de la dernière saison. En ajoutant la possibilité de réviser un jeu dans le but d’obtenir un mouchoir pour obstruction sur le receveur (ou en faire annuler un), on croyait que la ligue mettrait fin à un fléau qui traînait depuis longtemps. On était dans le champ, toute la gang. C’est du moins ce que croit le Vice-président exécutif des opérations football de la NFL, Troy Vincent.

Force est d’admettre que la NFL a appris de ses erreurs, car la reprise vidéo ne pourra plus être utilisée pour cette situation de jeu.

On a échoué. Je suis le premier responsable. Je partage cette responsabilité [avec les arbitres]. J’ai échoué en tant que leader de ce département. J’ai échoué. On ne peut pas se permettre qu’une situation du genre survienne à nouveau. Qu’est-ce qu’on a appris? Qu’on doit faire nos devoirs. Tu ne peux pas faire ça rapidement et simplement ajouter un règlement te soucier des conséquences. On l’a découvert l’an dernier, en direct, dans l’action, mais surtout, en public.

Troy Vincent, en entrevue avec Peter King de Football Morning in America

Des 101 reprises vidéo en lien avec une pénalité, appelée ou non, d’obstruction sur un receveur, seules 24 ont menées à un changement de décision de la part des arbitres. Un taux d’efficacité très décevants compte tenu du fait que presque tout le monde souhaitait un changement à ce niveau à la suite de la fin de match controversée au Championnat de la NFL de la saison 2018. Ce jour-là, les Saints de la Nouvelle-Orléans avaient été privé d’une participation au match du Super Bowl.

Mais quel était le problème avec ce règlement? Pourtant, les preuves étaient à l’appui : il fallait donner un outil aux arbitres pour renverser les décision sur les jeux où ils ont manqué quelque chose. L’absence d’une définition claire et nette de l’obstruction a certainement joué un rôle dans la décision de retourner à la case départ.

La véritable solution était-elle vraiment d’effacer le règlement et de faire comme si de rien n’était? Pourtant, la LCF trouve son compte depuis plusieurs années avec la reprise vidéo pour les pénalités d’obstruction et, malgré des angles de caméra moins nombreux que dans la NFL, les autorités de la ligue, les équipes et les partisans semble satisfait d’avoir accès à un tel outil.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179