Bisbille au sein des équipes de la NFL face au protocole sanitaire

Le 7 juin dernier, la NFL envoyait un mémo à toutes ses équipes dans le but d’expliquer les mesures sanitaires qui seront mises en place à l’ouverture des camps d’entraînement. Les équipes doivent présentement débattre à savoir qui aura le droit de faire quoi afin d’éviter la propagation de la COVID-19.

Les membres des organisations devront être divisés en trois tiers. Et c’est là que la chicane commence.

Le premier tier sera constitué des joueurs, entraîneurs, médecins et thérapeutes de l’équipe. Bref, ceux qui seront en contact direct avec les joueurs.

Le deuxième tier sera composé des directeurs généraux, des entraîneurs vidéo, du personnel de sécurité et des autres personnes qui pourraient entrer en contact avec des membres du premier tier.

Finalement, le troisième tier sera composé de ceux qui ne seront jamais en contact direct avec les membres du premier tier. On parle de membres des médias, d’employés qui travaillent sur le terrain, entre autres.

La chicane prend au moment de déterminer qui aura droit à de plus larges accès. Le nombre de personnes pouvant se voir attribuer le statut de premier ou deuxième tier sera limité pour des raisons évidentes. Si n’importe qui pouvait se faire attribuer des accès illimités, on reviendrait à la case départ.

Les équipes devront trouver le moyen de faire comprendre à leurs employés la gravité de la situation, parce que si la NFL ne peut pas garder le contrôle sur ce qui se passe à l’extérieur du terrain, ça ne risque pas d’être mieux entre lignes blanches.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179