Partagez

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’historique raciste de Mike Gundy se rallonge

Semaine mouvementé pour l’entraîneur-chef des Cowboys de l’Université Oklahoma State, Mike Gundy.

Après avoir été plongé dans un scandale aux allégations racistes puisqu’il a été aperçu avec un chandail d’un média qui tenait de tels propos, son porteur de ballon à OSU, Chuba Hubbard, a menacé de quitter l’institution. Mike Gundy s’était excusé sur les réseaux sociaux s’excusant, ce qui a semblé convaincre son joueur. Évidemment ces regrets ne pourront tout de même pas faire tout oublier, mais il reste qu’il semblait sincère.

Tout semblait bien se terminer dans le cas de l’entraîneur, mais voilà que d’anciens propos de Gundy ont refait surface, ce qui le met une fois de plus dans l’embarras. Il devra nier ou se défendre contre d’autres allégations. Avant de devenir l’entraîneur-chef d’Oklahoma State, il avait joué pour les Cowboys de 1986 à 1989. Sur les ondes de Undisputed de Shannon Sharpe, l’animateur a affirmé avoir eu une conversation avec Alfred Williams, un ancien adversaire de Gundy qui évoluait pour l’Université du Colorado. Ce dernier a confié à Sharpe que Gundy utilisait le fameux n-word lorsqu’il évoluait contre lui.

Un autre ancien de l’Université du Colorado, Tim James, fait également état que Gundy utilisait fréquemment ce genre de langage sur le terrain et que c’était tout à fait inacceptable. Gundy avait complètement nié avoir proféré de telles insanités à ce moment-là.

Il s’est servi de la carte qu’il a beaucoup d’amis noirs, donc il ne peut pas être raciste. Permettez-moi d’en douter. Avec près de 30 ans dans le feu de l’action, il se peut très bien qu’il ait dit de tels propos sans toutefois les penser vraiment. Mais peu importe, avec tout ce qui se passe présentement avec le Black Lives Matter, sa réputation sera ternie. Bien que la NFL semble confiante d’enrayer le racisme dans le football, il y a beaucoup de chemin à faire.

Que ce soit relié au sport ou non, nous devons tous, en tant que citoyens, se serrer les coudes et mettre un terme à toute cette histoire. Déjà qu’avec la pandémie il y a une distanciation sociale, il ne faudrait pas que notre société recule encore plus. Disons que Mike Gundy a probablement très hâte que cette saga se termine et de passer à autre chose. Au moment d’écrire ses lignes, Gundy et l’Université Okahoma State n’ont pas commenté ces graves allégations.