3 à 7 morts si la NCAA tient sa saison de football, croit cet expert

Personne ne peut garantir la tenue de la saison de football universitaire américain 2020. La pandémie de la COVID-19 fait peur aux têtes dirigeantes de la NCAA et des dizaines de membres des différentes équipes au travers les États-Unis ont déjà contracté le virus. Jouer serait un non-sens, selon le Dr Sheldon Jacobson, professeur de Sciences informatique à l’Université de l’Illinois.

C’est ce qu’il a confié à CBS Sports.

« Quelques-uns (des joueurs) vont se retrouver à l’hôpital et il y aura un petit nombre d’entre eux qui pourrait mourir. Je ne veux vous faire une affirmation simplement pour le spectacle. Je veux vous donner les faits… Si tout le monde se présente dans les circonstances normales (prévues), c’est probablement ce qui va arriver. Je vous garanti que quelqu’un va mourir. Le virus ne choisit pas ses victimes. »

Dr Sheldon Jacobson via CBS Sports

Si la saison de football universitaire américain se met en branle, le Dr Jacobson croit que 30 à 50 % des joueurs testeront positifs au virus et que trois à sept athlètes perdront la vie.

Le Dr Michael Saag, professeur de Médecine à l’Université Alabama à Birmingham, est d’accord avec cette affirmation.

« Ce n’est pas une prédiction difficile à faire, maintenant que j’y pense. N’importe quelle mort serait horrible. Plus que quelques-uns seraient une honte, en fait. »

Dr Michael Saag via CBS Sports

Selon les données de la CDC utilisées par le Dr Jacobson, chez les 18 à 22 ans, une personne sur 1000 décédera de la COVID-19 si elle présente des symptômes. Il croit tout de même que le chiffre peut s’abaisser chez les athlètes universitaires étant donné la qualité des soins médicaux qui leur sont disponibles. Selon lui, les joueurs les plus à risques sont ceux qui évoluent sur la ligne à l’attaque ou sur la ligne défensive, étant donné qu’il pèsent, dans de nombreux cas, plus de 300 livres.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1174