5 quarts-arrières qui ont signé un contrat de 10 ans avant Patrick Mahomes

Lundi, Patrick Mahomes et les Chiefs se sont entendu sur un contrat record de 503M$ sur 10 ans. Si le montant dépasse (de loin) tout ce qu’on a déjà vu, ce n’est pas la première fois qu’on voit à une entente d’une telle durée.

Revisitons les 5 autres occasions où un quart-arrière a signé un contrat d’une décennie ou plus.

Brett Favre – Packers de Green Bay, 100 M$ / 10 ans (2001)

Le 2 mars 2001, la NFL fait connaissance avec son premier homme à 100M$; Brett Favre. Âgé de 31 ans, le trois fois récipiendaire du titre de MVP annonce qu’il va passer le reste de sa carrière à Green Bay.

« Je ne pouvais pas m’imaginer jouer avec une autre équipe. Je ne veux même pas l’imaginer. Si cela devait arriver, je prendrais probablement ma retraite. J’ai gagné assez d’argent dans ma vie que je n’ai pas besoin de quitter le navire et d’aller ailleurs. C’était juste important pour moi de rester ici. »

Brett Favre via ABC News

Toutefois, peu de temps après, il a restructuré son contrat en réduisant le salaire et la durée afin de donner de la flexibilité salariale à l’organisation. De toute façon, Favre ne se voyait pas jouer après l’âge de 37 ans.

Donc, après 16 fructueuses saisons avec les Packers, durant lesquels il est devenu un des plus grands passeurs de l’histoire de la NFL avec 61 655 verges et 442 touchés par la passe, Favre a annoncé sa retraite. Une retraite assez brève.

Seulement 5 mois plus tard, il est sorti de sa retraite pour rejoindre les Jets de New York. Un retour assez décevant, considérant qu’il a lancé 22 interceptions. Au terme de la saison, il a annoncé à nouveau sa retraite. Mais, encore une fois, une retraite de courte durée.

Six mois plus tard, il signa avec ses anciens rivaux; les Vikings du Minnesota. Cette fois-ci, son retour fût beaucoup plus réussi, menant les Vikings au match de championnat de la NFC, où ils s’inclina 31-28 face aux éventuels champions du Super Bowl, les Saints de la Nouvelle-Orléans. Il a disputé une dernière saison en 2011.

Drew Bledsoe – Patriots de la Nouvelle-Angleterre, 103 M$ / 10 ans (2001)

Le 7 mars 2001, Drew Bledsoe signa le plus gros contrat de l’histoire de la NFL, surpassant ainsi la marque établit par Brett Favre 5 jours plus tôt.

En 8 saisons avec les Patriots, il avait lancé pour 29 257 verges et 164 touchés contre 136 interceptions. Il avait participé à trois Pro Bowl et un Super Bowl. Il était tout simplement l’un des passeurs les plus prolifique du circuit. Donc, pour l’organisation, c’était une décision facile de lui offrir un énorme contrat à long terme. À l’époque, le propriétaire Robert Kraft l’avait même comparé à Ted Williams, Bill Russell et Larry Bird en disant qu’il pouvait devenir un emblème de la ville de Boston. Ironiquement, c’est son éventuel successeur, Tom Brady, qui a su grimper au statut d’immortel.

Le 23 Septembre 2001, soit 7 mois après avoir signé son entente de 10 ans, le malheur a frappé!

Bledsoe subit une commotion cérébrale face aux Jets, ouvrant ainsi la porte à son second, Tom Brady. Depuis, il n’a jamais pu regagner son poste de partant.

En 2002, les Patriots l’ont échangé aux Bills de Buffalo contre un choix de première ronde, qui est éventuellement devenu l’ailier défensif Ty Warren.

Ce changement de décor donna un second souffle à sa carrière. À sa première année à Orchard Park, Bledsoe a connu l’une de ses meilleures saisons étant sélectionné à son 4e Pro Bowl. Au terme de la saison 2004, les Bills l’ont libéré afin de faire place à leur jeune quart J.P. Losman.

Donovan McNabb – Eagles de Philadelphie, 115 M$ / 12 ans (2002)

Deux ans avant la signature de son contrat, McNabb avait terminé 2e à la course au titre de MVP derrière le porteur de ballon des Rams, Marshall Faulk. Donc s’était sans grande surprise que les Eagles ont fait de lui le visage de la franchise en lui offrant un contrat de 12 ans.

L’entente a rapidement portée fruit. Il a mené les Eagles à 3 participations de suite au match de championnat de la NFC et à une participation au Super Bowl où les Eagles se sont inclinés 24-21 aux Patriots.

Toutefois, après trois excellentes opportunités de remporter une bague de championnat, sa carrière a commencée à dérailler. Blessure après blessure, il passait plus de temps sur les lignes de côtés que sur le terrain. C’est ce qui a poussé Philadelphie à restructurer son contrat et à le transiger aux Redskins contre des choix de 2e et 4e ronde au repêchage.

Comme Bledsoe, le fait d’être échangé à un rival de division a semblé fouetter McNabb. Il a assez bien joué à ses débuts à Washington pour que Mike Shanahan lui offre une prolongation de contrat de 5 ans d’une valeur de 78M$. Une décision que l’organisation a regrettée. À la fin de sa seule et unique saison dans la capitale américain, le natif de Chicago a été rétrogradé en tant que 3e quart-arrière dans l’effectif.

Daunte Culpepper & les Vikings du Minnesota, 102 M$ / 10 ans (2003)

Dès son arrivé avec les Vikings, il a formé l’un des tandems les plus redoutables avec Randy Moss. À sa première année comme partant, il mené les Vikings à une participation au match de championnat de la NFC et il a été sélectionné dans la première équipe All-Pro, devançant Peyton Manning.

Il a donc été récompensé avec une énorme prolongation de contrat d’une valeur de 102 M$. Un contrat qui semblait, initialement, justifié. En 2004, Culpepper connu une saison historique. En amassant 5 123 verges, fracassa le record du plus grand nombre de verges combinées (passe et course) en une saison détenu par Dan Marino.

Cependant, le succès dans la NFL est éphémère. La saison suivante, le produit de UCF s’est déchiré les ligaments LCA, LCP et LCT dans le genou. L’organisation et leur quart-arrière étoile était en désaccord face au processus réhabilitation. Il a donc été échangé aux Dolphins de Miami contre un choix de 2e ronde. Nick Saban, l’entraîneur chef des Dolphins à l’époque, l’avait préféré à un jeune Drew Brees. Culpepper n’a pas fait long feu en Floride et il s’est ensuite promené d’une équipe à l’autre avant de mettre un terme à sa carrière.

Michael Vick & les Falcons d’Atlanta, 130 M$ / 10 ans (2004)

La veille de Noël 2004, les partisans des Falcons ont reçu le plus beau cadeau qu’ils aurait pu voulu avoir. Le joueur le plus électrifiant de la NFL, Michael Vick, signa une entente de 10 ans pour rester à Atlanta.

Après la signature du contrat, les résultats sur le terrain étaient mitigés. Il est devenu le premier quart-arrière à courir pour au-delà de 1000 verges dans une saison, mais il raté les séries éliminatoires les deux saisons suivant son entente. Toutefois, sa valeur transcendait ses performances du Dimanche. Il était un excellent outil de marketing pour la franchise puisqu’il était le joueur sur la de couverture du jeu vidéo Madden 2004 et un athlète vedette sponsorisé par Nike.

Toutefois, après s’être retrouvé au milieu d’un scandal de combats de chiens les Falcons l’ont libéré. La NFL l’a suspendu indéfiniment et il a écopé de 23 mois en prison.

Après avoir raté les saisons 2007 et 2008, Vick a fait son retour dans la NFL avec les Eagles de Philadelphie. Un retour plutôt réussi où il a connu de bonnes saisons mais où il jamais excellé.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 195