620 milliards $ de pression pour changer le nom des Redskins

Ça fait des années que des gens, organismes et mouvements font pression sur les Redskins de Washington pour les voir changer leur nom considéré raciste auprès des membres des premières nations. Le message ne semble pas passer, donc c’est aux commanditaires que les menaces se rendent cette fois.

Des actionnaires de Nike, FedEx et PepsiCo demandent à ces compagnies de couper leur lien avec l’équipe, à moins qu’elle change de nom. Adweek était premier sur la nouvelle.

Six principaux investisseurs sont impliqués dans cette affaire : First Peoples Worldwide, Oneida Nation Trust Enrollment Committee, Trillium Asset Management, LLC Boston Common Asset Management, LLC Boston Trust Walden Mercy Investment Services et First Affirmative Financial Network.

Ce groupe avait déjà écrit une lettre dans laquelle ils félicitaient Nike pour son engagement auprès de Colin Kaepernick et du mouvement Black Lives Matter, mais avait rappelé que la compagnie fournissait toujours des uniformes à l’équipe de Washington.

Une pression impliquant un tel montant d’argent ne pourra faire autrement qu’aider la cause à la lutte contre le nom des Redskins. Aucun des commanditaire n’a voulu commenter la situation auprès d’Adweek, mais attendons-nous à avoir des nouvelles sous peu.

Au mois de juin, les Skins ont retiré la statue de leur fondateur, George Marshall, qui errait devant le stade. Le nom de Marshall a également été retiré de l’anneau d’honneur de l’équipe à l’intérieur de ses installations étant donné l’historique raciste du personnage.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1174