FedEx menace à nouveau les Redskins

La compagnie de livraison internationale FedEx frappe à nouveau à la porte des Redskins. Pas pour apporté au propriétaire de l’équipe, Dan Snyder, sa dernière commande Amazon, non. Plutôt pour donner un ultimatum à l’équipe.

L’explication est assez simple : l’entreprise retirera son nom du stade de l’équipe (FedEx Field) si cette dernière ne change pas de nom après la saison 2020.

Liz Clarke du Washington Post annonçait en primeur, vendredi, qu’une lettre avait été envoyé à l’organisation à cet effet le 2 juillet dernier.

Cette pression vient s’ajouter au fait que 40 % des actions de l’équipe sont en vente et que plusieurs autres commanditaires, dont Nike et PepsiCo (Pepsi), réclament que les Skins changent de nom.

FedEx est au cœur d’un énorme contrat pour le nom du stade de l’équipe de Washington. L’entente de 205M$ a été signée en 1999 et doit prendre fin en 2026. L’entreprise serait prête, pour respecter les demandes de ses actionnaires, à rompre son association six ans plus tôt que prévu.

  • D’ailleurs, CBS Sports rapporte que ‘Warriors’ serait le nom favori, pour le moment, pour prendre la place de ‘Redskins’ à Washington.
Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1174