Frank Gore s’est déjà fait pointer un fusil au visage

Dans la foulée du mouvement Black Lives Matter, c’est au tour de Frank Gore, le troisième porteur de ballon le plus productif de l’histoire, de nous faire part de son expérience.

Le vétéran de 15 saisons dans la NFL s’est confié au journaliste Steve Serby du New York Post dans un entretien au sujet de cette saga. Il raconte comment, dans son jeune temps, il avait de longs cheveux et des dents en or et qu’il s’est fait accoster par un policier seulement à cause de son look.

Ce n’est pas facile de grandir dans certains quartier et de tenter de survivre au racisme constant de tous. C’est lors de sa troisième année universitaire que la police l’a intercepté. Il a eu vraiment peur et obtempérait à toutes les directives pour s’en sortir vivant. Lorsqu’il a raconté son histoire à ses coéquipiers et ses entraîneurs, ils lui ont suggéré de se faire couper les cheveux.

Tout au long de cette entrevue Gore a insisté pour dire qu’il est un modèle de persévérance. Après plusieurs opérations aux genoux et à l’épaule, il est toujours revenu fort pour faire taire ses détracteurs. Son cheminement n’a pas toujours été facile et il se dit très heureux de faire mentir tous ceux qui ne croyaient pas en lui.

Il fait également un survol de sa carrière et de son temps de jeu avec Colin Kaepernick avec les 49ers. Il dit qu’il a adoré joué pour Jim Harbaugh, qui mettait tous ses joueurs de l’avant. Il a adoré le calme de Kaepernick et croit qu’il pourrait se trouver du boulot s’il y tient toujours car il a le football en lui.

Gore pourrait rattraper les deux premiers porteurs de ballon dans l’histoire de la NFL pour les verges au sol, soit Walter Payton et Emmitt Smith, mais il ne sait pas s’il y arrivera. Chaque fois qu’il inscrit un touché, il pointe vers le ciel en souvenir de sa maman qui était tout pour lui et qui a rendu l’âme à l’âge de 46 ans seulement. Il ne se pose pas de questions à savoir s’il ira au Temple de la renommée. S’il reçoit l’appel, il sera honoré, mais c’est quelque chose qu’il ne contrôle pas.

Donc même après avoir été terrorisé par son arrestation douteuse, Gore n’a jamais lésiné les efforts pour se rendre là où il est rendu. Après plusieurs embûches, il est l’un des meilleurs joueurs à sa position dans l’histoire de la NFL. Une des choses qu’il souhaite lorsqu’on évoquera son nom, c’est le respect de comment il jouait la game : avec passion et détermination. Il voudra par-dessus tout que les amateurs se souviennent de lui, plus comme un vrai joueur de football, pas seulement un bon porteur de ballon.

Default image
Simon Deschamps
Passionné de sport à la limite compulsif. Je suis presque tout à la seconde près. Je m'informe, lis et fouille les infos! Écrire a toujours été un rêve, je le réalise enfin!

Alleyop360Attitude Football