Le propriétaire des Jets sous investigation pour des propos racistes et sexistes

Propriétaire des Jets de New York et ambassadeur du président Donald Trump au Royaume-Uni, Woody Johnson est sous investigation par le Département d’État des États-Unis. Il aurait tenu des propos « assez racistes et sexistes » aux membres de son personnel. Il aurait également questionné l’importance du Black History Month et aurait objectivé à multiples reprises les femmes, a appris CNN.

En 2018, l’homme de 73 ans ne voulait pas participé à un rassemblement pour la Journée internationale des droits des femmes puisque c’est un « événement féministe ». Il minimise le problème du racisme dans la société en suggérant que le « vrai défi » est d’empêcher les pères noirs d’abandonner leur famille.

Johnson est également accusé de prendre avantage de son poste d’ambassadeur au profit des affaires personnelles du président Trump au Royaume-Uni. Il aurait poussé les organisateurs du British Open, un prestigieux tournoi de golf, a tenir l’événement sur l’une des propriétés du président américain.

Cette nouvelle déplaît profondément plusieurs membres de l’organisation des Jets, dont le maraudeur Jamal Adams.

Woody Johnson a acheté les Jets pour 635M$ en 2000. Son frère, Christopher Johnson, s’occupe toutefois des opérations de l’organisation depuis la nomination de Woody comme ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni en 2017.

  • Les Vikings prolongent le contrat de leur entraîneur-chef, Mike Zimmer, pour plusieurs saisons.