Les Alouettes abordent en équipe la question du racisme

Les Alouettes de Montréal ont tenu, au cours du mois de juin, une réunion avec tous les employés de l’équipe où ils ont traité exclusivement de la question du racisme et de l’émergence du mouvement Black Lives Matter dans le monde. Ils ont tenu à mettre en valeur en quoi ces enjeux touchent les membres de l’équipe et ce qu’ils prévoient faire en réaction à cela.

Arash Madami a d’ailleurs publié un excellent texte sur le sujet sur le site web de Sportsnet.

Trois membres de l’équipe ont partagé leur vécu en tant qu’hommes noirs en Amérique du Nord et les différents défis qu’ils ont eu à surmonter dans leur vie. Vernon Adams Jr., qui a grandi dans le sud de la Californie, Hénoc Muamba, Canadien né en République démocratique du Congo et, bien sûr, l’entraîneur-chef, Khari Jones, originaire de l’Indiana, ont eu la chance de partager leur histoire, de faire valoir leurs sentiments par rapport à cette cause. Ils ont pu donner leur point de vue aux 60 personnes présentes à la rencontre et les sensibiliser à la cause.

« Cette période devrait servir de moment d’éducation et de conversation qui pourrait potentiellement mener à un vrai changement. »

Hénoc Muamba via Arash Madani (Sportsnet)

60 minutes étaient prévues, à la base, pour la rencontre. Elle a finalement dépassé les 90 minutes.

Le président de l’équipe, Mario Cecchini, a applaudi l’initiative de la rencontre. Il juge que c’en était une nécessaire à la conscientisation du public d’un problème majeur dans la société, et qu’il encourage tout le monde à avoir une discussion ouverte sur le sujet. Il soutient qu’il est d’autant plus important d’être à l’écoute des gens dans la situation pour bien comprendre les épreuves auxquelles ils font face au quotidien.

Quelques heures avant la rencontre, Cecchini a eu la chance d’assister au ralliement Black Lives Matter à Montréal avec plusieurs membres et employés des Alouettes. Il a même été appelé à faire un discours à la foule dans le but de donner son point de vue par rapport à la problématique. Il continue à dire qu’il y a toujours du progrès à faire dans cette cause, et que pour lui, il fera tout en son possible pour y parvenir.

Image par défaut
Daniel Birru
Publications: 228