32 équipes en 32 jours: Eagles de Philadelphie

Vitesse était le mot d’ordre lors de la saison morte à Philadelphie. En avril dernier, les Eagles ont repêché trois receveurs rapides, dont leur choix de première ronde, Jalen Reagor. Ils ont également mis la main sur le quart-arrière Jalen Hurts en deuxième ronde et ont transigé pour le demi de coin Darius Slay, qui vient combler un besoin dans la tertiaire.

Ces acquisitions, en plus du retour d’un Carson Wentz en santé, seront-elles assez pour que les Eagles conservent leur titre de champions de l’Est de la NFC?

2019 en chiffres

Fiche en saison régulière : 9 – 7

Classement : 1er dans l’Est de la NFC

Attaque (verges/match) : 14e

Défense (verges/match) : 10e

Forces et faiblesses

En raison des nombreuses blessures affectant son groupe de receveurs, ce fut une fin de saison misérable pour Wentz en 2019. Mais avec des améliorations apportées à cette position, on pourrait voir le Carson de 2017, soit un candidat au titre de MVP. Il pourra déchaîner son bras cannon sans crainte de lancer le ballon trop loin. Le produit de North Dakota State est à son meilleur lorsqu’il est sous pression. Donc, avec les attentes élevées pour les Eagles la saison prochaine, Wentz sera-t-il capable de les mener jusqu’à un deuxième titre du Super Bowl?

Alors que la situation des receveurs est précaire, on sait à quoi s’attendre de la part des ailiers rapprochés. Zach Ertz et Dallas Goedert forment le duo le plus redoutable du circuit à cette position. Même s’il a commencé à ralentir, Ertz excelle encore à créer de la séparation et, lorsque ses couvreurs font un bon boulot, à terminer avec le ballon dans des situations d’attrapés contestés. Outre George Kittle, il n’y a pas d’ailier rapproché aussi bien équilibré que Dallas Goedert. Il est autant efficace au sol que par la passe.

La ligne offensive, quant à elle, fait encore partie de l’élite. Oui elle a perdu les services de Brandon Brooks pour la prochaine saison, mais avec Jason Peters comme remplaçant, les Eagles ne sont pas à plaindre. Ils présentent aussi Andre Dillard, Isaac Seumalo, Jason Kelce et Lane Johnson comme partants. Donc ils sont solide aux cinq positions.

Derrière ces gros bonhommes courra l’élusif Miles Sanders. Sélectionné en deuxième ronde en 2019, Sanders a amassé une moyenne de 4.6 verges par portée, soit la même que son ancien coéquipier Saquon Barkley et qu’Aaron Jones. En tant que receveur, Sanders a été ciblé 63 fois à son année recrue, ce qui a mené à 50 réceptions, 509 verges et 3 touchés.

La défense, pour sa part, est entre bonnes mains avec Jim Schwartz comme coordonateur. Depuis son arrivé dans la ville de l’amour fraternel, les Eagles ont toujours mis sur le terrain une défense supérieur à la moyenne. Cette année, avec une ligne défensive étoile, ca ne devrait pas être différent. Le colosse de 305 livres, Javon Hargrave se rajoute à une unité qui compte déjà Fletcher Cox, Brandon Graham et Derek Barnett. De plus, l’ex-pro bowler Malik Jackson sera de retour après avoir raté toute la dernière saison à cause d’une blessure au pied. Sa présence donne une flexibilité supplémentaire à une ligne défensive qui peut attaquer les quart-arrières adverses de mille différentes façons.

En couverture, ils présentent une tertiaire améliorée avec l’acquisition de l’excellent Darius Slay. Le joueur ayant rabattu le plus de passes au cours des 5 dernières saisons, Slay est le spécialiste de couverture homme à homme que le directeur général Howie Roseman recherche depuis des années. En plus de Slay, les Eagles ont également mis la main sur le demi défensif Nickell Robey-Coleman. Ce dernier a été l’un des meilleurs couvreurs à partir de la slot, ce qui va être très utile dans une division qui où on retrouve Golden Tate, Sterling Shepard et Michael Gallup.

Attentes en 2020

Même si les Cowboys font la manchette des journaux, les champions en titre de la division sont les Eagles et, sur papier, ils vont être meilleur que l’an passé. Donc, faut s’attendre à ce qu’il remporte la division encore un fois. Toutefois, bien que ca alimente des rivalités, les Eagles ne veulent pas remporter des titres de divisions, mais bien des Super Bowls. Pour ce faire, il faudra que Carson Wentz performe à son plein potentiel. Si cela se produit, on a de bonnes chances de voir les Eagles comme représentants de la NFC lors de la grande danse le 7 février prochain.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 195