32 équipes en 32 jours : Saints de la Nouvelle-Orléans

Parfait exemple de l’équipe bien balancée et bien construite qui domine en saison régulière pour ensuite échouer en séries éliminatoires pour diverses raisons, les Saints de la Nouvelle-Orléans ne disposent plus de beaucoup de temps pour connaître du succès.

L’équipe travaille avec un œil sur le sablier ; sablier qui se traduit par le temps restant au contrat du quart-arrière vedette Drew Brees, lui qui approche tranquillement mais sûrement la retraite du haut de ses 41 ans.

2019 en chiffres

Fiche en saison régulière : 13-3

Classement : 1er dans le Sud de la NFC

Attaque (verges/match) : 9e dans la NFL

Défense (verges/match) : 11e dans la NFL

Forces et faiblesses

Les Saints sont une équipe constante, une équipe qui obtient d’excellents résultats depuis trois saisons. Avec Sean Payton à la barre de l’équipe, le one-two-three punch formé de Drew Brees, du receveur Michael Thomas et du porteur de ballon Alvin Kamara est assuré d’un bel encadrement à l’offensive.

L’ajout de Jameis Winston en réserve ajoute également un élément intéressant à ce que l’équipe fait sur le terrain. En défensive, les noms de Cameron Jordan et Marshon Lattimore sont également à retenir.

Il n’y a pas de faiblesses particulièrement flagrantes sur le terrain en Nouvell-Orléans. Ce qui inquiète, c’est le rendement décevant en séries éliminatoires après des saisons prometteuses. Cette année, ça passe ou ça casse.

Attentes en 2020

Comme mentionné précédemment, on s’attend à ce que ça passe ou ça casse cette année. Soit la gloire tant attendue depuis quelques années arrive enfin, soit la chance souffle toujours dans une direction opposée et l’équipe rentre chez elle plus tôt qu’elle ne l’aurait espéré.

La bataille des quarts dans le Sud de la NFC sera fort intéressante : Tom Brady s’amène à Tampa Bay, Matt Ryan porte toujours l’uniforme des Falcons et Teddy Bridgewater a quitté les Saints pour les Panthers. On parle donc d’une division compétitive qui offrira plusieurs duels entre deux des meilleurs quarts de l’histoire.

Les attentes? C’est le Super Bowl ou rien.

Image par défaut
William Thériault
William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.Le sport, c'est son amour de jeunesse.
Publications: 51