Tom Brady, loin de Bill Belichick, semble se plaire

Cet hiver, quand Tom Brady a choisi de s’entendre avec les Buccaneers de Tampa Bay, il a mis fin à sa longue association avec l’entraîneur-chef des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Bill Belichick.

Cette page d’histoire tournée a fait jaser en masse. Le GOAT du football a-t-il vraiment voulu quitter le réputé entraîneur? À quel point Brady voulait-il un changement d’air?

Il semble de plus en plus clair que le quart-arrière vedette voulait un nouvel entraîneur. Et ça tombe bien puisque le voilà sous les ordres de Bruce Arians, l’un des bons pilotes du circuit.

Et ça fait le bonheur du principal intéressé.

Évidemment, à Tampa, il est important de mentionner que Brady n’arrive pas là en vacances ; il sera là pour travailler et pour tout donner.

Bruce Arians l’a mentionné… et Tom Brady en a profité pour lancer une pointe envers son ancien entraîneur sur Twitter.

Jusqu’à quel point avait-il besoin d’un changement d’air? Autant sur le terrain qu’avec le personnel, il semble que le gars était dû.

En entrevue avec NBC Sports, Brady a rappelé un fait important : en 30 ans de football au cours de sa vie, jamais n’a-t-il travaillé avec un entraîneur-chef à vocation plus offensive. « Ça amène un petit quelque chose de plus à un quart-arrière », de dire le #12 de Tampa Bay.

Depuis le lancement du camp d’entraînement, Brady est le centre d’attention des siens. On parle de son bras, aussi puissant qu’avant. On parle de son groupe de receveurs de passes, qui est parmi les bons du circuit. On parle de sa relation avec Arians, un entraîneur proche de ses joueurs.

Évidemment, de l’autre côté du spectre, c’est assez différent. En Nouvelle-Angleterre, il y a un peu plus d’incertitude suite au départ de Brady.

Et un gars comme Julian Edelman ne se gêne pas pour en parler ouvertement, lui qui a dit qu’il devait en revenir.

Cela se veut un contraste assez important à Tampa et à Boston, on s’entend là-dessus.

Mais une chose est claire : Brady s’est donné les outils pour chercher la Fontaine de Jouvence dans ces nouvelles conditions-là. À lui de voir s’il osera s’y abreuver.

  • Vladimir Guerrero Jr. sera à surveiller ce soir. [Passion MLB]
Charles-Alexis Brisebois
Charles-Alexis Brisebois
Publications: 6