Allen Robinson demande une transaction aux Bears

L’attaque des Bears n’a rien d’une unité d’élite de la NFL. Menée par Mitch Trubisky (pour l’instant), elle est le maillon faible de cette équipe depuis des années. Un receveur se démarque par contre, Allen Robinson. Le problème, c’est qu’il pourrait être sur son départ.

Une information selon laquelle il était mécontent de la lenteur des négociations pour une prolongation de contrat a fait surface un peu partout dans les médias ce matin. Plusieurs ont constaté que Robinson avait retiré ses affiliations aux Bears sur les réseaux sociaux. En fin d’après-midi, de nouveaux détails sont publiés : selon Brad Biggs du Chicago Tribune, Allen Robinson aurait demandé une transaction.

La première chose à se demander, c’est s’il quittera véritablement l’organisation. Après tout, elle n’a aucune raison de le laisser aller; il est le meilleur receveur de l’équipe, et de loin. L’an dernier, il a capté 98 passes, a accumulé 1147 verges aériennes et marqué sept touchés, tous des sommets chez les receveurs de l’équipe.

Il entame présentement la dernière année d’un contrat de trois ans avec les Bears. Il avait joué les quatre premières saisons de sa carrière avec les Jaguars de Jacksonville.

Mais si Robinson devait véritablement quitter, où irait-il? Sa situation contractuelle ferait de lui une aubaine sur le marché!

Je mentionnais lors du dernier épisode du podcast d’Attitude Football (que je vous invite à écouter) que les Packers de 2020 pourrait se magasiner un receveur de location, un peu comme les 49ers l’ont fait en 2019 avec Emmanuel Sanders. Je dis ça comme ça, mais Robinson pourrait être le Sanders de Green Bay.

Le receveur de 27 ans n’a jamais joué avec un quart-arrière de grand talent. Comme vous pouvez voir sur la liste ci-dessous, il n’a jamais eu d’aide pour accumuler ses statistiques, ce qui rend la possibilité de le voir quitter Chicago encore plus excitante.

Beau casse-tête à Chicago. Disons qu’ils n’avaient pas besoin d’une telle nouvelle. Les attentes sont déjà basses, mais on peut véritablement oublier les séries dans la ville des vents.

Default image
Renaud Bourbonnais

Alleyop360Attitude Football