Antonio Brown largué par un de ses avocats

Plus le temps avance, plus on se décourage à voir Antonio Brown aller. Quelque part entre une 102e poursuite et une 56e annonce de retraite, le receveur et agent libre trouve toujours le moyen de revenir dans les nouvelles. Encore une fois, ce sont ses problèmes avec la justice qui expliquent le fait qu’on parle de lui.

Poursuivi (notamment) pour une histoire d’agression sexuelle et de viol, Brown doit remettre des preuves de son innocence aujourd’hui, mais voilà qu’un de ses avocat, Me Carson Hancock, a décidé de ne plus le représenter. La présumé victime dans cette histoire, Britney Taylor, est une ex-collègue de classe de Brown. AB a également intenté une poursuite contre elle pour diffamation et atteinte à sa réputation.

Lorsque questionné à savoir pourquoi il avait pris une telle décision, Me Hancock a parlé de « différents irréconciliables ».

Visiblement, ça ne sent pas bon pour l’ancien des Steelers, Raiders et Patriots. Quand tes avocats se mettent à te domper en plein milieu d’une telle situation, tu te dois de te poser des questions. Le procès est dû pour le mois de décembre.

Je ne suis pas un spécialiste du droit, mais j’ose croire que ça ne sent pas bon du tout pour celui qui purge présentement une suspension de huit matchs dans la NFL. Cette suspension pourrait d’ailleurs être prolongée d’autres démons de Brown venaient à le rattraper.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1104