Dez Bryant souhaite que Baker Mayfield soit cloué au banc

Vous avez vu la même chose que moi dimanche après-midi : Baker Mayfield a été minable dans une défaite des Browns par le compte de 38-6 face aux Ravens de Baltimore. Que Cleveland s’incline face à une puissance de la NFL, c’est une chose. Mais c’est la manière dont se sont passées les choses qui font en sorte qu’on critique Mayfield.

D’ailleurs, Dez Bryant, ancien receveur vedette des Cowboys, croit que Kevin Stefanski devrait clouer son quart-arrière au banc.

Selon lui, Case Keenum devrait être envoyé dans la mêlée pour que Mayfield puisse apprendre, depuis le bout du banc. Comment diriger une attaque qui a du talent.

Bryant a raison de critiquer le premier choix au total du repêchage 2018 de la NFL. Ce n’est pas comme s’il n’avait pas d’armes autour de lui! Les Browns ont l’un des meilleurs champs arrières de la NFL avec Nick Chubb et Kareem Hunt, deux receveurs qui débordent de talent en Odell Beckham Jr. et Jarvis Landry et un des bons duos d’ailiés rapprochés de la ligue avec Austin Hooper et David Njoku (absent pour au moins les trois prochaines semaines).

Baker doit se regarder dans le miroir. Dimanche, il avait l’air d’une poule pas de tête à l’occasion, enchaînant les mauvaises décisions et courant de gauche à droite derrière la ligne de mêlée pour étirer des jeux qui ne se sont jamais concrétisé.

Est-ce que Cleveland devrait vraiment procéder à un changement de garde au poste de quart? Pas tout de suite. On va donner le bénéfice du doute à Mayfield pour le simple fait qu’il affrontait les Ravens et leur grosse unité défensive.

La semaine prochaine, par contre, ce sera différent. Cleveland accueille Joe Burrow et les Bengals de Cincinnati. Une occasion en or de faire oublier la performance de la semaine dernière. Je veux voir une attaque fluide. Je veux voir un Baker Mayfield en plein contrôle de la situation. Si ça fonctionne, tant mieux. Si ça ne fonctionne pas, il faudra se questionner à savoir s’il est l’homme de la situation.

Je n’ai jamais été un grand fan de Case Keenum, mais force est d’admettre qu’il a su tirer l’épingle de son jeu en 2017 lorsqu’il évoluait sous les couleurs des Vikings du Minnesota. Disons que le plafond est assez bas dans son cas, mais s’il peut limiter les erreurs stupides (le genre d’erreur auxquelles Baker Mayfield nous a habitué), il pourrait venir dépanner son entraîneur.

Pourquoi ne pas l’essayer un match? Ne serait-ce que pour passer un message au quart partant?

À sa saison recrue, Mayfield était entré en scène dès la troisième semaine d’activités, beaucoup plus tôt que ce que l’organisation avait prévu. Le temps serait-il venu pour lui de retourner compléter sa formation sur le banc? Ça pourrait arriver plus rapidement qu’on ne le pense…

Default image
Renaud Bourbonnais

Alleyop360Attitude Football