Josh Allen : de vidange à talent selon Jalen Ramsey

Si nous étions en 2018, Corona ne serait encore qu’un breuvage, les partisans de football seraient admis dans des stades remplis et, dans 24 heures, certains d’entre nous seraient dans le stationnement du New Era Field à faire griller quelques saucisses avant de voir les Bills affronter les Rams.

Une autre chose a changé depuis 2018 : l’opinion de Jalen Ramsey sur Josh Allen.

En entrevue à Sport Illustrated, le demi de coin étoile des Rams de Los Angeles a admis que son opinion sur le quart-arrière des Bills, Josh Allen, a bien changé depuis 2018. Alors que Ramsey jouait toujours pour les Jaguars, il avait varlopé Allen, une recrue à l’époque, avant même son premier jeu dans la NFL en le qualifiant de « vidange ». Deux ans plus tard, alors qu’il se prépare à l’affronter avec la défense des Rams, Ramsey tient un discours bien différent. Maintenant, il le qualifie de « talentueux ».

Une opinion partagée

Outre Ramsey, plusieurs autres joueurs défensifs des Rams se sont prononcés sur ce qu’accompli présentement Josh Allen à la tête de l’unité offensive des Bills. Aaron Donald le compare à Cam Newton en ce qui a trait à sa taille imposante et sa mobilité. Pour John Johnson II, il est plutôt un jeune Ben Roethlisberger. Selon Johnson, il faudra aux Rams un plan pour l’envoyer au sol, car Allen « ne tombe pas facilement, ne glisse pas pour éviter le contact et ne sort pas sur les lignes de côté ».

En tête de la ligue pour le nombre de verges par la passe après les deux premières semaines, Allen est tout simplement dominant. Les commentaires des joueurs des Rams confirment simplement ce que nous savions tous déjà.

Un parcours de persévérance

Avant de devenir le quart-arrière d’avenir des Bills, Josh Allen a dû travailler très fort, ne serait-ce que pour avoir une place dans la NCAA. À la fin du high school, Allen, originaire de la Californie, n’avait obtenu aucune offre d’université de première division. Il a donc envoyé un dossier de candidature avec vidéo à toutes les universités américaines. Seul l’Université Wyoming l’a contacté et c’est là qu’il a joué comme second les premières années, et ensuite partant. Quelques années plus tard, il était le choix de premier tour des Bills au repêchage de 2018.

Espérons qu’il pourra répéter ses exploits. Alors que personne ne croit aux chances des Bills depuis des années, peut-être les amènera-t-il aux grands honneurs!

Image par défaut
Frédéric Lamontagne
Publications: 41