Tua time? Pas tout de suite

Les partisans des Dolphins savaient qu’ils auraient à patienter un moment avant de voir le choix de première ronde de l’équipe, le quart-arrière Tua Tagovailoa, obtenir du temps de jeu. Sauf que les performances du vétéran Ryan Fitzpatrick en ce début de saison pourraient forcer les fans à devoir attendre plus longtemps que prévu.

Après avoir connu un match difficile contre les Patriots lors de la première semaine d’activité, Fitzpatrick a enchaîné deux performances dignes de mention contre les Bills la semaine dernière et les Jaguars hier soir à Thurday Night Football.

Fitz a eu l’air d’un véritable chef d’orchestre face aux Jags. Il a complété 90 % de ses passes (seulement deux passes incomplètes), a accumulé 160 verges aérienne (peu, mais exactement ce qu’on lui a demandé) et a complété deux passes de touché. Ça, c’est sans compter qu’il a également marqué un majeur au sol.

Alors, Tua time, c’est pour quand? Pas pour tout de suite. Les Dolphins entrent dans la portion de leur calendrier durant laquelle je croyais que Tagovailoa ferait ses débuts. Or, ce ne serait pas logique dans les circonstances. Fitzpatrick est présentement le moindre des soucis de l’équipe. En fait, il joue mieux que ce à quoi on s’attendait. Pourquoi le sortir du terrain alors qu’il est au sommet?

Et je vous rappelle qu’avec le nouveau format des éliminatoires, même si les Dolphins présentent une fiche de 1-2 et que leurs deux défaites sont survenues contre des adversaires de division, ils sont toujours dans la course aux séries! Est-ce que je crois qu’ils seront des matchs d’après saison? Come on, je connais mes Dolphins, la réponse est non.

Selon moi, Fitzpatrick est un lock pour les deux prochains matchs des Dolphins, soit contre Seattle et à San Francisco. Vous savez quoi? Personnellement, ça m’arrange.

Extrait du calendrier 2020 des Dolphins de Miami. Image : Google Search

Même si l’unité défensive des Seahawks en serait une intéressante à affronter pour Tua à son premier match. L’attaque de Russell Wilson risque de rouler sur l’unité défensive de Miami, ce qui veut dire qu’une ou deux erreurs de recrue de Tagovailoa en début de match pourraient le plonger dans un déficit de deux possessions rapidement. On ne veut pas ça. On veut une situation dans laquelle il pourra évoluer dans une attaque balancée entre le jeu aérien et le jeu au sol. Je n’aime pas le matchup contre les Niners, parce qu’ils ont une unité défensive qui peut dominer même si elle a de gros morceaux à l’infirmerie.

Si Fitzpatrick venait à l’échapper au cours de cette séquence de deux matchs, l’affrontement qui opposera Miami aux Broncos de Denver le 18 octobre pour marquer le début de l’ère Tagovailoa à South Beach.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179