Andy Dalton pourrait mener les Cowboys en éliminatoires

La blessure à la cheville qui a mis fin à la saison de Dak Prescott dimanche dernier a eu l’effet d’une bombe dans la NFL. Prescott était en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière et il est évidemment un membre important de l’attaque des Cowboys. C’est Andy Dalton qui prendra les commandes de l’unité offensive d’America’s Team jusqu’à nouvel ordre.

Le Red Rifle a su offrir la victoire aux siens lorsqu’il est venu en relève à Prescott face aux Giants, mais le défi qui se dresse maintenant devant lui est énorme.

Si certains partisans paniquent, je crois qu’ils devraient donner l’occasion à Dalton de se faire valoir. En effet, je crois que le vétéran qui célébrera ses 33 ans à la fin du mois a les capacités de mener Dallas aux éliminatoires.

Dalton a prouvé sa valeur au fil des ans. Avec les Bengals, il participé à cinq reprises aux matchs d’après-saison. Il n’a jamais remporté de joute éliminatoire, mais s’est avec des attaques limitée en talent qu’il se rendait là.

Ce qui nous amène à mon prochain point : l’unité offensive des Cowboys, elle, n’a rien de « limitée ».

Dallas compte sur l’un des meilleurs porteur de ballon de la NFL en Ezekiel Elliott. Zeke est gros, rapide, porte le ballon et l’attrape en sortie du champ arrière. Certains sont déçu de ses statistiques depuis le début de la saison, mais le fait que son équipe tire souvent de l’arrière limite le nombre de fois qu’on peut lui confier le ballon. Il devrait voir son rôle grandir au cours des prochaines rencontres, question d’enlever de la pression des épaules de Dalton.

Le groupe de receveurs est tout aussi intimidant. Trois d’entre eux compte déjà plus de 340 verges de réceptions depuis le début du calendrier régulier; CeeDee Lamb (433), Amari Cooper (424) et Michael Gallup (348). Il s’agit d’un groupe d’élite, sans doute le meilleur trio à la position de toute la NFL. Dalton n’a jamais évolué dans une telle attaque, et ça, c’est sans compter que la ligne à l’attaque des Cowboys, même si elle a perdu des plumes, fait toujours bonne figure à l’échelle de la ligue.

Le fait que la division Est de la NFC soit aussi faible donnera certainement un coup de mains à la troupe de Mike McCarthy. Dallas est présentement au sommet du classement avec une fiche de 2-3. Les Eagles (1-3-1), l’Équipe de Washington (1-4) et les Giants (0-5) connaissent énormément de difficultés et n’ont pas du tout l’air d’équipes qui se battront pour une place en éliminatoires.

Si je ne suis pas inquiet pour Dalton et l’attaque, c’est une autre paire de manche pour l’unité défensive. Dallas accorde en moyenne 488 verges par match à ses adversaire. C’est énorme! De loin la pire défense de la ligue. Petit lueur d’espoir par contre : le secondeur Leighton Vander Esch pourrait revenir au jeu dès cette semaine. Vander Esch s’était blessé lors du premier match des Cowboys cette saison et devait rater de six à huit semaines d’activités. Il a participé à l’entraînement des siens aujourd’hui, mais aucune confirmation n’a été donné quant à sa présence dans l’alignement lundi soir face aux Cardinals.

Bref, je crois qu’Andy Dalton a les capacités et l’expérience de mener les Cowboys en séries. Est-ce que je crois qu’un cinquième titre du Super Bowl sera conquis par l’empire de Jerry Jones? Pas avec la présente unité défensive. Dallas est une équipe de playoffs dont les aspirations supplémentaires doivent être limitées.

Default image
Renaud Bourbonnais

Alleyop360Attitude Football