Le match de la semaine : Steelers vs Ravens

Un texte de Nicolas Belleau.

Steelers de Pittsburgh (6-0) vs Ravens de Baltimore (5-1)

Dernier affrontement: Steelers 10 – 28 Ravens (29 décembre 2019)

Comparaison (rang global):

Offensive / Steelers, 24e (i.e. 26e par la passe, 14e pour la course) ; Ravens 28e (i.e. 32e par la passe, 3e pour la course).

Défensive / Steelers, 1er ; Ravens 5e.

Le roi de la montagne

Pour être le meilleur, il faut battre le meilleur. Une traduction libre d’un fameux dicton qui porte ici tout son sens.

Les Steelers viennent de vaincre nul autres que les puissants Titans (5-1) pour devenir le dernier bastion de la perfection dans la NFL et ainsi, s’accaparer du premier échelon au classement général. Ils se trouvent évidemment au sommet de la section nord de l’AFC, avec les Ravens et les Browns (5-2) à leurs trousses.

Ceci dit, la troupe de John Harbaugh s’est fait déclassé par une puissance du circuit Goodell il y a un mois. Une raclée de 34 à 25 subie aux mains des Chiefs (6-1) où se sont ses unités spéciales qui l’ont épargné d’une complète humiliation grâce à deux placements et un retour jusqu’au bout.

Elle a également passé bien près de se faire surprendre par les Eagles (2-4-1) avant son congé.

Courir à toutes jambes

Le manque de punch de Baltimore provient en partie du fait que Lamar Jackson n’a pas lancé pour plus de 200 verges depuis la semaine 2. Et que la dernière fois qu’il a réussi trois passes de touché était en levée de rideau face à Cleveland.

Il est certes toujours dangereux et efficace lorsqu’il s’échappe. Il a obtenu 346 verges et deux majeurs au sol, dont cinq courses de plus de vingt verges jusqu’ici (i.e. moyenne de près de 7 verges par portée).

Or, la bande à T.J. Watt n’allouent que 8.8 verges au relayeurs mobiles et 58.5 verges au total par la voie terrestre par partie. Ces deux marques les placent dans le top-3 des défensives en 2020 à ce chapitre. La possible absence de Mark Ingram II n’aidera en rien la cause des Corbeaux.

Si on ajoute la récolte de huit interceptions et 26 sacs en six rencontres par les Hommes d’acier, le joueur par excellence en titre en aura plein les bras. Surtout que l’ensemble de leurs rivaux l’ont déjà rabattu à quinze reprises derrière sa ligne de mêlée.

Pour ce qui est de James Conner, il se frottera lui aussi à l’un des meilleurs groupes de cerbères contre les infanteries adverses. Son rendement a été bon depuis le début du nouveau calendrier (i.e. 451 verges & quatre touchés au sol), sauf qu’on a pu voir face aux tenaces Eagles que les siens avait ses limites à ce niveau.

Duel défensif au programme

En somme, cette partie mettra en scène deux offensives qui se cherchent et deux défensives dominantes. Chaque verge sera chèrement gagnée. Ben Roethlisberger vient d’être victime de trois larcins à Tennessee et n’a pas obtenu les statistiques escomptées pour un relayeur ayant tenté 49 passes (i.e. 268 verges & deux majeurs). Il devra élever son jeu de cran et possède plus d’armes que Jackson pour y arriver, avec entre autres les Diontae Johnson, JuJu Smitch-Schuster, Chase Claypool et Eric Ebron.

À noter que les Ravens ont cumulé treize sacs à leurs deux dernières parties et peuvent compter sur les Matt Judon, Calais Campbell et leur nouvelle acquisition Yannick Ngakoue pour appliquer une vive pression.

Ce sera assurément toute une confrontation dans les tranchées puisque la ligne offensive des Steelers n’a donné que huit sacs en six affrontements. Si Big Ben protège bien le ballon, sa formation sera en bonne posture pour l’emporter.

PRÉDICTION: Steelers 27 – 24 Ravens

Image par défaut
Attitude Football
Publications: 24