Les équipes de la NFL dégagent beaucoup moins que d’habitude

Les équipes de la NFL semblent aimer prendre des risques cette année, alors que la moyenne de bottés de dégagement par match est la plus basse de l’histoire. En moyenne, chaque équipe dégage le ballon 3.46 fois par rencontre.

La seule équipe a avoir une moyenne de bottés de dégagement par match plus haute que 5 est Washington, tandis que 10 autres équipes dégagent moins de trois fois par match en moyenne. Du côté des Packers de Green Bay, cette statistique est incroyable, car ils possèdent une moyenne de moins de 2 bottés de dégagement par rencontre. Lors de la saison dernière, seuls les Ravens de Baltimore dégageaient moins de 3 fois par rencontre en moyenne.

Comment expliquer cette situation? Les attaques de la ligue sont plus agressives que jamais sur les quatrièmes essais et court. Les équipes, en situation de 4e essai et une verge, décident à 69% du temps d’essayer le tout pour le tout et cela fonctionne 77% du temps cette saison. Donc, il arrive plus souvent que les 4e essais et une verge se transforme en premier essai qu’en botté de placement, qu’en dégagement et qu’en échec de transformation tous réunis.

Prenez seulement exemple sur l’entraîneur-chef des Buccaneers de Tampa Bay Bruce Arians qui, pendant le match de jeudi dernier, a laissé son attaque sur le terrain pour un 4e essai et une verge… à sa propre ligne de 19 verges! Cette stratégie a toutefois fonctionné et les Bucs ont gardé la possession du ballon plus longtemps.

De nos jours, les bottés de dégagement sont vus comme une mauvaise idée pour l’attaque, puisque l’on redonne le ballon immédiatement à l’équipe adverse et parfois même dans une position avantageuse pour ceux-ci. Voilà donc pourquoi les entraîneurs essaient maintenant de les éviter le plus possible.

Préférez-vous cette nouvelle vision de la part des entraîneurs de la NFL à l’ancienne, où un botté de dégagement apportait de la sécurité à l’équipe?

Image par défaut
Jérémie Lussier
Publications: 331