Tom Brady et les Buccaneers malmènent Aaron Rodgers et les Packers

L’anticipé duel entre les Packers et les Buccaneers s’est soldé en une victoire pour le camp de Tom Brady, lui qui a servi une leçon de football à son rival. L’emportant par l’impressionnante marque de 38 à 10, les Bucs ont infligé une première défaite cette saison à Aaron Rodgers et à ses hommes.

Ce qui était bien parti pour les Packers s’est vite transformé en cauchemar, lorsque leur quart-arrière étoile a connu ses deux premiers revirements de la saison 2020. Menant 10-0 après 15 minutes de jeu, les hommes de Matt LaFleur sont rentrés au vestiaire avec un retard de 28-10.

Rodgers a terminé la rencontre avec une maigre récolte de 165 verges, complétant un total de 16 passes sur 35 tentatives. Il n’a lancé aucune passe de touché, mais a tout de même donné deux interceptions à la défensive de Bruce Arians. Exempt de perte de ballon à 153 premières passes de la saison, le quart de 36 ans en a récolté deux – sur seulement trois relais.

De son côté, Brady n’a pas non plus été exceptionnel, allant simplement chercher 166 verges et deux majeurs. Il en reste qu’il a tout de même permis à Rob Gronkowski de s’inscrire au pointage pour la première fois en près de deux ans, un moment attendu des partisans.

Certes, le travail des demis de coin et de sûreté Jamal Dean et Mike Edwards a été apprécié. Mais il faut également souligner que le porteur de ballon Ronald Jones a fait une différence sur la marque finale grâce à une production de 113 verges et deux touchés au sol.

Tandis que les Bucs améliorent leur fiche à 4-2, les Packers tombent à 4-1.

  • Les Bucs ont effectué une transaction mineure après leur match.
Image par défaut
William Thériault
Publications: 51