Est de la NFC : l’Équipe de Washinton bien en scelle

Avant que nous nous attaquions à une fin de semaine de NFL qui s’annonce écourtée en raison d’éclosions de COVID-19, j’aimerais qu’on revienne un peu sur ce qui se passe actuellement dans la division Est de conférence nationale (NFC). Pourquoi? Simplement parce que c’est fascinant.

Comme l’a si bien résumé un ami à moi, « qui aurait pensé que le soir de la Thanksgiving un club prendrait la tête d’une division avec une fiche de 4-7 ». C’est pourtant ce qui est en train de se passer. Malgré toutes les blagues que l’on retrouve sur les médias sociaux sur eux, l’Équipe de football de Washington (ÉFW) est dans la course aux séries et leur victoire convaincante de jeudi a de quoi donner de l’espoir à leurs partisans.

Après la rencontre de jeudi face aux Cowboys, le journaliste Sam Fortier du Washington Post y est allé d’une envolée lyrique en faveur des succès de l’équipe. Il a qualifié cette victoire de « meilleur exemple jusqu’à présent que l’entraîneur Ron Rivera façonne une équipe à l’image de celle qu’il avait promise », une équipe jeune qui peut gagner.

La jeunesse est vraiment bien installée à Washington. On a tous vu Anthony Gibson explosé les Cowboys avec 137 verges et trois touchés, mais il ne faut pas exclure d’autres jeunes sensations comme Terry « F1 » McLaurin et Montez Sweat. Le tout piloté par un vétéran qui a tout à prouver après une blessure atroce, Alex Smith, l’ÉFW pourrait nous garder en haleine jusqu’à la fin de la saison.

La division la plus excitante de la NFL

La NFC East est devenue en un soir la division la plus excitante de la NFL. Même si elle comprend quatre des pires équipes de la ligue présentement, c’est la plus serrée. On s’entend : aucune de ces équipes ne passera à la ronde de Wild Card. Ce qui veut dire que la seule chance de faire les séries, c’est de gagner la division. Avec 6 semaines d’activité (5 pour l’ÉFW et les Cowboys), les quatre pugilistes sont presque à égalité. On vient de le voir, Washington a un regain de vie, tout comme les Giants qui reviennent à l’assaut cette semaine après une pause bien méritée.

Du côté des Eagles, les choses vont en décrépitude. Ils occupent cependant la deuxième place dans la division présentement et les choses sont toujours possibles avec un petit ajustement. Pour les Cowboys, eh bien là, c’est plus chaud. Leur victoire contre les Vikings dimanche dernier aurait pu servir de bougie d’allumage, mais celle-ci s’est éteinte cette semaine. Malgré tout, ils ont un solide entraîneur-chef qui a de l’expérience au département des miracles, un quart-arrière d’expérience et un paquet de solides atouts à toutes les positions.

Le spectacle de médiocrité de la division Est de la NFC devient une véritable course de la dernière chance, et j’aime ça!

Image par défaut
Frédéric Lamontagne
Publications: 41