LCF : 8 anciens des Alouettes se font une place sur la première équipe d’étoiles de la décennie

La Ligue canadienne de football a profité des festivités de la Coupe Grey, qui devait se tenir cette semaine, pour dévoiler les membres de ses équipes d’étoiles de la dernière décennie.

Huit anciens Alouettes se sont taillé une place sur le groupe d’élite des années 2010. Non, ils n’ont pas tous connus les plus grands moments de leur carrière dans l’uniforme des Moineaux, mais ce sont tout de même des joueurs qu’on a vu défiler dans les couleurs de notre équipe locale à un moment ou à un autre.

S.J. Green (receveur), Chip Cox (secondeur) et John Bowman (ailier défensif) doivent être mis dans une catégorie à part parce qu’ils ont particulièrement rayonné dans l’uniforme des Alouettes. En d’autres mots, s’ils sont sur cette liste, c’est en raison de leur parcours à Montréal.

Nik Lewis (receveur) et Ryan Bomben (ligne offensive) peuvent être mis dans une seconde catégorie. C’est à dire qu’ils ont connu de bons moments sur plusieurs saisons à Montréal, mais qu’ils ont fait leur marque ailleurs dans la LCF. Le cas de Lewis est flagrant, alors qu’il a battu le record du nombre de réceptions en carrière dans la LCF avec les Alouettes, mais a connu les meilleures saisons de sa carrière avec les Stampeders de Calgary.

Il y a finalement cette troisième catégorie. Celle des joueurs qui sont passés momentanément à Montréal, mais qui n’était plus ceux qu’on avait connu par le passé. Adarius Bowman (receveur), Jovan Olafioye et Jovon Johnson ont tous joué une saison à Montréal, mais étaient en fin de carrière et n’ont pas nécessairement marqué le public montréalais.

Plus de noms

D’autres anciens (ou présents) Moineaux ont fait leur place sur la deuxième équipe d’étoiles de la décennie. Henoc Muamba (secondeur), Luc Brodeur-Jourdain (ligne offensive), Scott Flory (ligne offensive), Ed Gainey (demi défensif) et Fred Stamps (receveur).

Les deux derniers ont passé à Montréal, mais ont plutôt rayonné dans la conférence Ouest de la ligue.

Tout un timing pour le match de la décennie…

En voilà une bonne. La LCF se devait de nommer un match de la décennie. Un match qui a tenu les partisans en haleine, qui gardait tout le monde sur le bout de son siège. Résultat : il s’agit du tout premier match à avoir été joué sur la période recherchée. Celui du 1er juillet 2010, qui opposait les Alouettes de Montréal aux Roughriders de la Saskatchewan et qui avait été remporté par ces derniers en prolongation.

C’est bien beau tout ça, mais on aimerait maintenant pouvoir commencer à se construire des souvenir de la prochaine décennie, celle des années 2020. De bonnes nouvelles devraient arriver bientôt quand à la tenue d’une saison 2021 pour le circuit Ambrosie.

Default image
Renaud Bourbonnais

Alleyop360Attitude Football