Les Broncos ont tenté de repousser leur match à lundi

Les Broncos de Denver ont tenté de repousser leur partie face de dimanche face aux Saints de la Nouvelle-Orléans à lundi afin d’avoir accès à leur quarts-arrières pour le match. La troupe de Vic Fangio a dû se débrouiller avec Kendall Hinton, un receveur recrue de l’équipe d’entraînement, au poste de quart.

La NFL a refusé la demande qui lui a été déposée.

Selon ProFootballTalk, l’équipe a fait une requête auprès de la ligue pour obtenir d’une journée de plus, après quoi les quatre quarts-arrières sur la liste COVID-19, dont le Drew Lock, auraient été admissibles à un retour au jeu. Cependant, la ligue a été claire sur le fait qu’aucun match n’allait être remis pour des motifs jugés compétitifs, et que seule une éclosion de cas au sein d’une équipe allait favoriser la remise d’un match.

Comme seul Jeff Driskel a reçu un test positif, les développements qui entourent les Broncos ne peuvent pas être considérés comme une éclosion.

La ligue vise principalement à déroger son horaire que dans des situations exceptionnelles. Bien que le quart-arrière d’une équipe représente évidemment une partie intégrale du jeu et qu’une seule journée n’aurait pas eu d’impacts majeurs sur l’horaire des deux équipes impliquées, le match a tout de même été disputé.

Il s’agit donc d’une situation bien différente de celle des Ravens de Baltimore, ont vu leur match de jeudi dernier contre les Steelers de Pittsburgh être reporté à mardi. D’ailleurs au rythme auquel vont les choses et au nombre de cas repéré chez les Ravens au cours des derniers jours, il ne serait pas surprenant que la NFL prenne des mesures supplémentaires.

Image par défaut
Daniel Birru
Publications: 185