Bo Levi Mitchell : « J’étais une tête enflée »

Il ne fait aucun doute dans l’esprit des gens que Bo Levi Mitchell est le meilleur quart-arrière de la LCF. Champion de la Coupe Grey en 2014 et en 2018, le quart-arrière des Stampeders reconnait toutefois avoir eu un comportement inadéquat à un certain point de sa carrière.

C’est que la tête de Mitchell ne passait plus dans les cadres de portes après sa conquête de 2014. Il se prenait pour un autre. Il a lui même admis à CKRM 620 radio à Régina qu’il critiquait parfois des coéquipiers à haute voix lorsque ces derniers rataient des jeux, alors qu’il était lui-même loin d’être parfait sur le terrain.

Mitchell avait 24 ans la première fois qu’il a soulevé le gros trophée et juge qu’il a trainé sa mauvaise attitude sur les deux saisons qui ont suivi. Statistiquement, ces saisons étaient satisfaisantes. Mais ce sont les résultats finaux qui compte et il ne les obtenait pas.

En 2016, il a mené ses Stamps à la grande finale à nouveau, mais a baissé pavillon face aux Rouge et Noir d’Ottawa à Toronto. Il s’inclinera à nouveau en finale en 2017 (contre Toronto, à Ottawa), avant de remonter sur le podium des vainqueurs en 2018 (contre Ottawa, à Edmonton).

Aujourd’hui, il réalise que les gestes qu’il posait ne faisait pas de sens. Il réalise que ses coéquipiers travaillent aussi fort que lui afin de livrer les meilleures performances possibles. Il a surtout dû se rendre compte qu’il ne se faisait pas crier dessus lorsqu’il faisait des erreurs et qu’il n’a donc pas à crier contre les autres lorsqu’ils en font.

Vivement le retour du football canadien et de la LCF l’été prochain. Les Stamps figureront parmi les favori au titre de champions de la Coupe Grey tant et aussi longtemps qu’ils compteront sur Bo Lebi Mitchell au poste de quart.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1104