Danny Maciocia : « William Stanback était notre priorité »

Si les Alouettes ont fait belle figure en 2019, se qualifiant pour les éliminatoires de la LCF pour la première fois depuis 2014, c’est notamment grâce à la tenue du porteur de ballon William Stanback. Montréal s’est assuré des services de l’Américain de 26 ans pour les deux prochaines saisons en lui faisant parapher une entente ce matin.

En rencontre avec les médias via visioconférence, le directeur général des Moineaux, Danny Maciocia n’a pas caché que le retour de Stanback, qui a tenté sa chance avec les Raiders de Las Vegas dans la NFL cet été, était sa priorité de la saison morte.

Maciocia a dit avoir identifié un noyau de joueurs qu’il voulait conserver à Montréal dans le but de poursuivre sur les succès de 2019.

La bonne nouvelle, c’est que Stanback voit également l’opportunité de bâtir quelque chose de solide dans la métropole.

Évidemment, des sacrifices financiers ont dû être faits par le joueur; la situation financière de la LCF étant ce qu’elle est en raison de la pandémie. Le DG a toutefois indiqué que le désir de Stanback de revenir en ville a facilité la chose et que ce dernier comprend très bien le contexte.

Maciocia a d’ailleurs précisé qu’il est convaincu que le porteur aurait pu aller chercher plus de sous s’il avait attendu quelques semaines avant d’officialiser son retour dans la LCF (possiblement avec une autre équipe), mais que le fait de revenir au sein d’un groupe qu’il connaît bien et qu’il aime était sa priorité.

Avant de vous poser des questions à savoir pourquoi l’organisation a préféré faire de Stanback sa première signature plutôt que l’un ou l’autre de ses joueurs vedettes de 2019 qui pourraient devenir joueurs autonomes, il faut comprendre le fonctionnement actuel du recrutement dans la LCF.

Prenons par exemple Eugene Lewis, le meilleur receveur de l’équipe en 2019, dont le contrat vient à échéance. Les Alouettes ont les droits exclusifs de négociations avec ce dernier jusqu’au 9 février à midi, moment où il deviendra joueur autonome.

Stanback, lui, pouvait négocier avec n’importe quelle équipe puisqu’il n’était pas sous contrat en 2019.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179