L’Ère Stafford terminée à Detroit?

Jouant avec un ligament partiellement déchiré dans le pouce de sa main droite, Matthew Stafford a livré toute une bataille aux Packers. Sans l’aide de sa défense, il a gardé les Lions dans le match à lui seul avec une performance 24/34, 244 verges et une passe de touché. Donc en fin de quatrième quart, lors d’un troisième essaie et quatre verges à franchir sur la ligne de onze de Green Bay, avec aucun receveur d’ouvert dans la zone des buts, Stafford a mis l’équipe sur ses épaules et il a couru pour le premier essaie. Toutefois, il s’est blessé sur la séquence lorsque Kenny Clark, un colosse de 314 livres, l’a collisioné dans son angle mort. Évidemment, étant le quart-arrière le plus ‘tough’ de la ligue, il est resté sur le terrain pour compléter la série qui s’est terminée avec un touché de Kerryon Johnson.

Maintenant avec une blessure aux côtes et un changement de régime à Detroit, il temps de se demander si Matthew Stafford a un avenir à Detroit? Âgé de bientôt 33 ans et l’équipe n’ayant visiblement aucune aspiration au Super Bowl, il est sûrement trop vieux pour passer au travers d’une autre phase de reconstruction. De plus, avec 2 années restantes sur son contrat à un prix très raisonnable, les Lions pourraient au moins aller chercher un choix de première ronde, ce qui accélérait le processus reconstruction.

C’est un scénario que son ex-coéquipier, l’analyste Dan Orlovsky d’ESPN, a envisagé avant la saison.

«S’ils ne gagnent pas cette année, peu importe comment il joue, il est parti. Je le pense réellement. Il ne m’a jamais rien dit explicitement – oui, nous sommes de bons amis – mais on ne parle pas vraiment de ces choses là. Mais je peux m’asseoir ici et dire que je comprends. Je comprends les deux perspectives. Je peux comprendre son point de vue – « Je veux quitter, je veux que mes bonnes performances se traduisent en victoires. » Mais je peux aussi comprendre le point de vue de la franchise, qu’à un moment donné, on doit se dire: « Ca n’a tout simplement pas fonctionné. Ca fait une douzaine d’années qu’on essaie, mais sans réel succès. » »

Dan Orlovsky via mlive

Quant à Stafford, même s’il est souvent négligé à l’échelle nationale, il fait partie de l’élite de la NFL. En carrière, il a accumulé 44,547 verges par la passe et 278 touchés, ce qui est bon pour les 17e et 16e rangs de tous les temps respectivement. Donc, n’ayant jamais rien gagné de significatif sur le plan collectif au cours de ses 12 saisons, il est probablement ouvert à l’idée de jouer pour équipe compétitive. Potentiellement une équipe comme les 49ers de San Francisco, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, l’Équipe de Football de Washington ou les Broncos de Denver.

Bref, un divorce entre Stafford et les Lions semble inévitable. Mais ce divorce n’est pas nécessairement une mauvaise chose pour le quart-arrière qui est encore à la recherche de sa première bague du Super Bowl. Puisque s’il est couronné champion au moins une fois au cours de son illustre carrière, il pourrait se tailler un place au temple de la renommée du football.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 155