Philip Rivers : l’homme de fer de la NFL

Un peu plus tôt cette semaine sur Attitude Football, mon collègue Daniel Birru expliquait que ce dimanche pourrait être le dernier match d’une légende vivante, Philip Rivers.

Les Colts d’Indianapolis ont toujours une chance de participer aux éliminatoires, mais si Rivers ne parvient pas à mener les siens à la victoire, ça serait la fin d’une longue carrière, mais aussi d’une des plus longues séquences de matchs consécutifs joués dans la NFL par un joueur. En effet, le quart-arrière des Colts jouerait son 240e match consécutif dans la NFL.

Sa séquence remonte au 31 décembre 2005. Depuis la veille du jour de l’an il y a 15 ans (15 ans exactement donc), Philip Rivers n’a pas manqué un seul match de saison régulière de son équipe, les Chargers ou les Colts, pour un total de 240. Dans 239 d’entre eux, il était le quart-arrière partant.

Vous avez peut-être déjà fait le calcul, mais ça veut dire que Rivers a joué les 16 matchs réguliers de son équipe à 15 reprises.

Impressionnant, mais pas encore un record

Même si ces chiffres semblent impressionnants, ils ne constituent même pas un record de la NFL. Pour ce qui est du plus grand nombre de matchs joués consécutifs, Philips Rivers est à égalité au 10e rang de l’histoire et au 2e parmi les joueurs actifs. C’est le secondeur des Cowboys de Dallas L. P. Ladouceur qui détient la séquence active du plus grand nombre de matchs joué avec 252.

Pour les matchs consécutifs sur l’alignement partant, Philip Rivers détient la plus longue séquence active, et de loin. Son plus proche poursuivant est Ndamukong Suh avec 146. Dans l’histoire de la NFL, il détient la 4e plus longue séquence. Il est devancé par Mick Tingelhoff (Vikings, 1962 à 1978, 240 matchs), Jim Marshall (Vikings, 1961 à 1979, 270 matchs) et le seul et l’unique Brett Favre, qui a débuté 297 matchs consécutifs avec les Packers, les Jets et les Vikings.

Une séquence en péril

Si on sait déjà que la séquence de matchs joués de Rivers se prolongera au moins d’un match, celle de Sam Koch, botteur pour les Ravens, pourrait s’arrêter à 239. Le joueur a été ajouté à la liste COVID-19 de Baltimore à cause d’un test non concluant. Il pourrait donc ne pas jouer dimanche s’il ne peut fournir de test positif d’ici là.

Image par défaut
Frédéric Lamontagne
Publications: 41