Deshaun Watson aurait discuté de la possibilité d’exiger une transaction avec des coéquipiers

Les Texans de Houston ont connu une saison difficile. Auteurs de seulement quatre victoires et ayant perdu leur DG et entraîneur-chef en cours de route, on se doit de considérer cette campagne d’échec flagrant.

S’il y en a un qui a brillé par contre, c’est Deshaun Watson. Ses 4823 verges aériennes et ses 33 passes de touché sont des sommets en carrière. Il a même été sélectionné pour le Pro Bowl pour une troisième année consécutive.

Mais voilà que Watson pourrait souhaiter quitter Houston. Mike Florio dit avoir entendu de plusieurs sources le quart-arrière vedette pourrait exiger un changement d’équipe si l’organisation ne met pas sous contrat l’entraîneur-chef qu’il recommandera. Watson aurait confié cette information à des coéquipiers.

Entre vous et moi, je m’imagine bien mal un scénario dans lequel l’équipe irait contre la volonté de son joueur vedette, surtout que Watson est presque unanimement dans le top-5 des quarts-arrières de la ligue. Du moins, il est dans le mien.

Florio souligne le fait que le contrat que Watson a signé l’an dernier viendrait imposer une pénalité de 21,6M$ sur la masse salariale de Houston s’il se débarrasse du jeune de 25 ans. Il considère toutefois que le retour en actifs serait tellement énorme que l’équipe n’aurait pas à ce soucier de ce montant.

Le nouveau DG des Texans, Nick Caserio, a intérêt à flatter sa vedette dans le sens du poil. Si Bill O’Brien a été vivement critiqué pour les départs de Jadeveon Clowney et de DeAndre Hopkins, son successeur verra peut-être des manifestants devant le NRG Stadium s’il se débarrasse de Watson.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1104