Le propriétaire des Jets au cœur d’un scandale impliquant racisme et sexisme

Les problèmes des Jets de New York ne se retrouvent pas seulement que sur le terrain, mais aussi dans les bureaux de la haute direction de l’équipe. Le propriétaire, Woody Johnson, est accusé d’avoir proféré des commentaires racistes et de sexistes. Ces actions seraient survenues lorsqu’il travaillait comme ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni.

L’homme de 73 ans aurait fait plusieurs remarques désobligeantes à propos du « look » de certaines femmes et il aurait questionné le fait que la communauté des Afro-Américains célèbre le mois de l’histoire des noirs aux États-Unis. M. Johnson a nié ces allégations en précisant qu’elles sont toutes fausses et qu’il a toujours respecté les règles éthiques.

La NFL a indiqué qu’elle va étudier la situation de Johnson et qu’il est possible qu’il soit suspendu pour ses actes.

Cette nouvelle ne laisse personne indifférent chez les Jets. Le maraudeur Jamal Adams affirme que l’équipe a besoin de la bonne personne au sommet de l’organisation et que ça commence par en haut si l’équipe veut recommencer à gagner : « Si vous ne pensez pas que ceci est un problème, c’est que vous faites partie des problèmes, pas de la solution ».

Le moins que l’on puisse dire est que cette tempête arrive à un bien mauvais moment alors que l’équipe de New York serait en faveur d’acquérir le quart-arrière étoile Deshaun Watson.

Reste à savoir si le principal intéressé voudra toujours se joindre à cette formation après cette controverse.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 137