Les Buccaneers obtiennent leur billet pour le Super Bowl LV

La défensive des Buccaneers a été excellente, l’attaque a réussi de gros jeux et les Buccaneers seront la première équipe à jouer un Super Bowl dans son stade et Tom Brady jouera dans son 10e Super Bowl.

Dans ce match entre deux quarts légendaires, les Bucs ont commencé sur les chapeaux de roues. Brady a rejoint Mike Evans sur 15 verges pour compléter une séquence de 66 verges.

Les Packers ont répliqué au début du 2e quart avec une bombe de Rodgers à Valdes-Scantling. Une passe parfaite de 50 verges ramène les équipes à égalité 7-7.

La réplique des Bucs est survenue sur la séquence suivante. Leonard Fournette connaissait un mauvais début de match avec plusieurs passes échappées, mais il a sût se faire pardonner avec une course spectaculaire de 20 verges.

Les Packers ont mis sur pied un séquence de plus de sept minutes où le jeux au sol a été efficace. Malheureusement pour eux, ils ont dû se contenter d’un placement.

Personne n’avait commis de gaffe jusqu’à ce que Aaron Rodgers voit sa passe être intercepté par le demi de coin Sean Murphy-Bunting avec 1:36 à faire au deuxième quart. Une troisième interception en trois matchs éliminatoires pour le joueur des Bucs.

Les Bucs ont saisi l’opportunité d’ajouter des points et de quelle façon. Après avoir converti un quatrième essai, les Bucs ont tenté un autre jeu avec six secondes à faire. Ils ont décidé d’y aller avec une longue passe au lieu d’un placement et ça a payé.

Aaron Rodgers est le roi des passes du désespoir, mais cette fois-ci, c’est Brady qui fait le coup. Les Buccaneers menait 21-10 à la mi-temps.

Dès le troisième jeu de la demie, le maraudeur Jordan Whitehead a fait perdre le ballon au porteur Aaron Jones et Devin White a récupéré le ballon.

Brady a rejoint l’ailier rapproché Cameron Brate sur huit verges dès le jeu suivant pour donner une avance de 18 points aux siens.

Bien évidemment, Aaron Rodgers n’allait pas baisser les bras. Robert Tonyan a inscrit un touché sur huit verges à son tour pour conclure une séquence de 75 verges.

Tom Brady a ensuite vu sa passe être interceptée par Adrian Amos et les Packers avaient le vent dans les voiles. Davante Adams a inscrit un touché de deux verges, mais les Packers n’ont pas réussi la tentative de deux points. La marque était alors de 28-23.

Brady a été victime d’une autre interception alors que son équipe était en position d’aller chercher des points. Jaire Alexander a intercepté une passe que Mike Evans n’a pas été en mesure de capter.

La défense des Bucs a réussi à tenir le coup grâce au sac du quart de Shaq Barrett et les Bucs ont repris le ballon suit à un botté de dégagement. Encore une fois, Jaire Alexander a intercepté Brady sur la séquence suivante. Un jeu spectaculaire du demi de coin qui a été en mesure de repérer le ballon dans les airs.

Le scénario se répète pour les Packers. Ils sont incapables d’aller chercher des points et Shaq Barrett récolte son troisième sac du quart.

Les Bucs ont réussi à aller chercher trois points sur la séquence suivante, notamment grâce à un jeu de 29 verges de Rob Gronkowski. Les Bucs menaient alors 31-23.

Aaron Rodgers a ensuite mené une excellente séquence, mais en 4e essai et les buts avec un peu plus de deux minutes à faire, les Packers ont décidé d’y aller pour un placement, une décision questionnable.

Brady avait l’occasion de mettre fin à la partie avec un premier essai et les Buccaneers l’ont obtenu sur une pénalité controversée.

Selon moi, c’était le bon appel, mais c’est dommage qu’on match si enlevant se termine sur une pénalité.

Tom Brady a terminé le match avec 280 verges, trois passes de touché et trois interceptions. Godwin a été le meilleur receveur des siens avec cinq attrapés pour 110 verges. En défensive, les Bucs ont accumulé cinq sacs du quart, trois de Barrett et deux de Pierre-Paul. Devin White a amassé 15 plaqués.

Pour les Packers, Rodgers a lancé pour 346 verges, trois touchés de une interception. Le meilleur receveur de l’équipe a été Valdes-Scantling avec 115 verges, Davante Adams n’en a obtenu que 67 sur neuf attrapés. En défensive, Jaire Alexander a été bon en couverture avec deux interceptions, contrairement à son coéquipier Kevin King qui a connu une soirée atroce.

Image par défaut
Emrick Malo
Publications: 132