NCAA : Ohio State cause la surprise et élimine Clemson

Les Buckeyes de l’Université Ohio State (3), mené par le quart-arrière Justin Fields, ont causé la surprise au Sugar Bowl, demie finale nationale de la NCAA en éliminant Trevor Lawrence et les Tigers de l’Université Clemson (2). Une écrasante victoire par la marque de 49-28.

Fields a été particulièrement spectaculaire. Il a lancé six passes de touché, et ce, malgré une blessure aux côtes subies en première demie. Le secondeur James Skalski (Clemson) a été expulsé du match sur le jeu.

Les 375 verges aériennes qu’a récolté Fields représentent un record de son école lors d’un bowl. L’ancienne marque était détenu l’ancien gagnant du trophée Heisman (et des Alouettes) Troy Smith.

Le front défensif des Buckeyes a complètement dominé la ligne à l’attaque de Clemson, forçant trois échappé aux dépends de Lawrence, qui a également été intercepté en fin de match.

Malgré d’excellentes statistiques (400 verges par la passes et trois touchés combinés) Lawrence n’a pu se démarqué. Il a fait ses erreurs, mais son entourage ne lui a pas permis de briller.

Les porteurs de ballon des deux équipes ont connu des soirées aux antipodes. Pendant que Trey Sermon (Ohio State) récoltait 254 verges combinées et un touché, Travis Etienne (Clemson) a dû se contenter d’à peine 14 touches qui ont mené à des gains de 94 verges. Le dernier chiffre parait trop bien compte tenu du fait qu’il a été impuissant au sol, accumulant à peine 32 verges.

Les Buckeyes affronteront le champion du Rose Bowl, le Crimson Tide de l’Université Alabama en grande finale du Championnat national de la NCAA le 11 janvier au Hard Rock Stadium de Miami.

Une belle occasion de se taire

Lorsque le jugement final du classement de la NCAA a été dévoilé, l’entraîneur-chef des Tigers, Dabo Sweeny a mentionné qu’il aurait placé Ohio State au 11e rang puisque les Buckeyes n’avaient disputé que six rencontre.

Des paroles qui se retournent contre lui aujourd’hui…

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1106