Joueur défensif par excellence : J.J. Watt ne comprend pas la décision

Aaron Donald a mis la mains, samedi soir, sur son troisième titre de joueur défensif par excellence de la NFL. La plaqueur défensif des Rams de Los Angeles rejoint ainsi un groupe sélecte; seuls Lawrence Taylor (Giants) et J.J. Watt (Texans) peuvent se vanter d’avoir remporté cet honneur à autant de reprises.

Le choix ne fait toutefois pas l’unanimité auprès des observateurs. Beaucoup de gens, professionnels comme amateurs, croient que c’est le frère de J.J., T.J. Watt des Steelers de Pittsburgh, qui aurait dû être le récipiendaire de cette année.

Si le principal intéressé n’a pas voulu se lancer dans les spéculations, son grand frère s’en est donné à cœur joie. J.J. a publié sur son compte Twitter un face-à-face des statistiques des deux joueurs et disons que le résultat est frappant. T.J. domine Donald au niveau des plaqués, de sacs du quart, des plaqués pour perte de terrain, des pressions sur les quarts-arrières adverses, des contacts avec les quart-arrières, des passes rabattues et les interceptions. Il n’y a que pour les échappés provoqués que Donald a le dessus.

J.J. rappelle également que T.J. s’est absenté lors du dernier match de la saison régulière des Steelers.

Il faut prendre ces statistiques avec un grain de sel. Donald est un plaqueur défensif tandis que Watt est un secondeur spécialisé dans la chasse aux quarts-arrières. Présenter les statistiques de la sorte fait mal paraître la vedette des Rams.

Ces chiffres n’exposent pas le fait que Donald est pratiquement toujours doublé, voire triplé par les offensives adverses tellement il est une menace sur le terrain. Les votes sont distribués en tenant compte de tous les facteurs, pas seulement les statistiques.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1104