La retraite n’est pas une option pour Cam Newton

L’avenir de Cam Newton dans la NFL est plus incertain que jamais puisque sa saison 2020 a été très difficile avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Cependant, le quart-arrière qui deviendra joueur autonome le 17 mars prochain ne pense pas à la retraite, bien au contraire. Il croit toujours avoir sa place dans l’une des formations dans un poste de partant.

« Il n’y a pas 32 gars meilleurs que moi! » a-t-il lancé en entrevue avec l’ancien receveur de la NFL Brandon Marshall.

Lors de sa première année avec les Patriots, Newton avait bien commencé la saison, mais le tout s’est vite gâché lorsqu’il a dû s’absenter pour suivre le protocole de la COVID-19 tôt dans le calendrier régulier. Son équipe a tout de même été en mesure de terminer avec un dossier de sept victoires et neuf revers, ce qui est loin d’être une mauvaise fiche considérant le fait que la Nouvelle-Angleterre a dû se débrouiller sans Tom Brady qui est allé remporter le Super Bowl avec les Buccaneers de Tampa Bay.

Le plus inquiétant pour l’ancien quart-arrière étoile des Panthers de la Caroline est qu’il a compilé des statistiques misérables par la voie des airs en 2020 avec seulement 2657 verges par la passe et un mauvais ratio de huit passes de touché contre 10 interceptions. Je dois accorder à Newton qu’il est encore très utile avec ses jambes puisqu’il a réussi douze touchés au sol en plus d’accumuler 592 verges, c’est pourquoi il croit toujours avoir assez d’essence dans le réservoir pour aider une équipe à gagner.

Si le spectaculaire passeur de 31 ans veut décrocher un nouveau contrat, soit avec les Patriots ou une autre équipe de la NFL, il devra mettre son égo de côté et peut-être accepter de jouer un rôle de réserviste l’année prochaine, mais ce jour n’est pas encore arrivé.

Toujours en entrevue avec Marshall, Newton a mentionné qu’il avait décidé d’attendre très tard sur le marché des agents libres l’année dernière puisqu’il voulait voir toutes les options possibles et qu’il a choisi les Patriots car beaucoup d’autres équipes, dont les Panthers, sont intimidées par le personnage qu’il représente.

Pour ma part, je suis loin d’être rassuré par cette déclaration puisque son contrat n’était que d’une valeur d’un million de dollars la saison dernière, ce qui est très peu pour un quart-arrière partant dans la grosse ligue et qu’il est fort possible qu’il n’ait pas reçu autant d’offres qu’il le prétend.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 55