Russell Wilson aimerait être consulté dans les décisions des Seahawks

Ce titre vous rappelle peut-être une autre histoire de quart-arrière étoile. Après Deshaun Watson chez les Texans, c’est au tour de Russell Wilson de vouloir être impliqué davantage dans les décisions des Seahawks de Seattle. Si Watson veut avoir un impact sur la direction de son équipe, c’est sur le terrain que Wilson aimerait changer les choses.

Le vétéran quart-arrière de neuf saisons dans la NFL, toutes avec avec Seattle, croit que lorsqu’une formation donne ce genre de responsabilité à son joueur étoile, cela permet à l’équipe de s’améliorer. Wilson prend l’exemple des Buccaneers de Tampa Bay, qui dès l’arrivée de Tom Brady, les ont mis sous contrat plusieurs joueurs importants dont Rob Gronkowski, Leonard Fournette et, un peu plus tard dans l’année, Antonio Brown. Ces trois athlètes ont joué un rôle crucial dans la conquête du Super Bowl.

Dans un texte publié plus tôt mardi matin, on vous rapportait que Russell Wilson serait mécontent que les Seahawks refusent d’améliorer leur ligne à l’attaque. Depuis le début de sa carrière, il a été victime de 394 sacs du quart, un sommet sur cette période.

Wilson a confirmé cette amertume, mardi après-midi, en entretien avec Curtis Crabtree de Pro Football Talk.

« Je suis frustré d’être trop frappé. Je suis frustré par ça. Au fond, tu veux gagner, tu comprends? »

Russell Wilson via Pro Football Talk

Cette insatisfaction du quart-arrière vedette ne date pas d’hier et elle empire au fil du temps. Sélectionné huit fois au Pro Browl, l’athlète de 32 ans a remporté un titre du Super Bowl en 2014 et il aimerait être en mesure de répété l’exploit dans un futur rapproché.

Personnellement, je trouve surprenant le fait que Russell Wilson soit mis à l’écart lors des décisions football des Seahawks. L’entraîneur-chef, Pete Carroll, est également vice-président aux opérations football et ce depuis la saison 2010 et j’aurais cru que sa relation avec Wilson l’amenait à le consulter à ce niveau.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 134