Seahawks : près du tiers des équipes appelleraient pour Russell Wilson

Ça fait quelques semaines déjà que le nom de Russell Wilson est intimement lié à des rumeurs de transaction. Plus tôt ce mois-ci, le quart-arrière étoile des Seahawks de Seattle a mentionné en avoir assez de ne pas être protégé par une bonne ligne à l’attaque et s’est dit frustré que ses opinions ne soient pas pris en compte lorsque vient le temps de monter l’alignement de l’équipe.

Les Seahawks, eux, restent silencieux pour le moment. Tant qu’à mettre le feu aux poudres, ils sont effectivement mieux de se taire. Or, les autres équipes, elles, ont entendu les propos de Wilson et ont décroché le téléphone. Selon les informations de Mike Silver de NFL Network, près du tier des 32 formations de la ligue auraient appelé à Seattle pour tenter de mettre la main sur le quart partant des Seahawks lors des neuf dernières saisons.

Les discussions ne seraient pas trop sérieuses pour le moment, mais, toujours selon Silver, les équipes qui appellent présentement au Nord-Ouest des États-Unis s’attendent à devoir payer au moins trois choix de premier tour si elles souhaitent que Wilson porte leurs couleurs à l’automne 2021.

Il reste trois saisons au contrat de Wilson, qui comptera pour 32M$ sur la masse salariale de son équipe en 2021. Si les Seahawks transige le passeur avant le mois de juin, ils seront amputé de 39M$ sur leur budget l’automne prochaine. Toutefois, s’ils conclu un pacte après le 1er juin, la pénalité ne sera que de 13M$ en 2021 et de 26M$ en 2022.

Au-delà du fait que je ne crois pas que Seattle ait la moindre intention de mettre fin au chapitre Russell Wilson de son histoire, les conditions salariales viennent, à mon humble avis, clore le débat… pour l’instant!

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1176