Dépendance aux antidouleurs : Brett Favre se confie

Combien d’histoires de dépendance chez les athlètes professionnels avons nous entendus au cours des dernières années? Beaucoup trop est la seule réponse possible à cette question. Les antidouleurs sont l’un des fléaux qui affecte particulièrement les joueurs des différentes ligues sportive, et ça ne date pas d’hier.

Brett Favre a souffert d’une dépendance aux antidouleurs lors des années 90. De 1994 à 1997, il est passé de deux pilules par jour à la quantité requise pour un mois complet en deux jours. C’est ce qu’il a lui-même révélé mardi lors d’un épisode de Bolling with Favre, son podcast.

L’ancien quart-arrière a mentionné qu’il a pensé à mettre fin à ses jours à un certain moment.

« J’ai atteint le plus bas des bas-fonds. »

En 1997, il est resté devant la toilette pendant deux heures avec le pot de pilules dans les mains. Deux choix s’offraient à lui : se débarrasser des opioïdes ou mourir. Heureusement, il a choisi la première option. La joie a toutefois mis son temps avant de de réinstaller dans la tête de Favre.

« Je ne pouvais pas croire que j’avais réellement fait ça, et j’étais tellement en colère contre moi-même parce que maintenant qu’est-ce que j’allais faire? »

Ce sont évidemment des blessures liées au football qui ont mené Favre à consommer autant de médicaments. La gloire n’empêche pas nos héros de mettre un genou au sol, au cours de sa descente aux enfets, Favre a remporté trois titre de MVP de la NFL consécutifs. Il est le seul joueur de l’histoire de la NFL à avoir accompli une chose pareille.

L’ancien des Packers de Green Bay, des Jets de New York et des Vikings du Minnesota ne consomme plus.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1142