Affaire Deshaun Watson : Une première plaignante se prononce

La première poursuite intentée contre Deshaun Watson a été déposée il y a exactement trois semaines par une femme du pseudonyme de Jane Doe. Cette femme a finalement dévoilé son identité mardi en s’affirmant publiquement sur son histoire.

Ashley Solis, la femme en question, a pris la parole lors d’une conférence de presse organisée par son avocat Tony Buzbee mardi. Elle a décrit ses intéractions avec le quart-arrière et comment elle se sent depuis.

« Je suis ici pour reprendre le pouvoir et reprendre le contrôle. Je suis une survivante d’assaut et de harcèlement. »

Ashley Solis via la conférence de presse de Tony Buzbee

Elle poursuit en affirmant que Watson l’aurait agressée le 30 mars 2020 alors qu’il la visitait chez elle pour une séance de massothérapie.

Cet incident lui aurait rendu la vie difficile depuis tout ce temps.

« Je ne peux plus pratiquer la profession que j’aime le plus sans que mes mains tremblent pendant la session. J’ai commencé la massothérapie pour guérir les gens. Pour guérir leur esprit et leur corps. Pour amener de la paix à leur âme. Deshaun Watson m’a volé tout ça. »

Ashley Solis via la conférence de presse de Tony Buzbee

Ashley Solis a aussi expliqué avoir souffert d’anxiété, de dépression et d’attaques de panique.

Elle confirme aussi qu’elle ne le fait pas pour l’argent, mais vraiment pour « que Deshaun Watson n’agresse pas une autre femme. »

« Nous avons toutes été trompées en pensant que Deshaun Watson était un bon gars et malheureusement nous savons que les bons gars peuvent faire des choses terribles. »

Ashley Solis via la conférence de presse de Tony Buzbee

Une autre plaignante du nom de Lauren Baxley a aussi dévoilé son identité lors de la conférence de Tony Buzbee.

Image par défaut
Jérémie Lussier
Publications: 328