Allégations d’agression sexuelle et de viol : Antonio Brown trouve une entente à l’amiable

Antonio Brown a régler un dossier très important en trouvant une entente à l’amiable avec Britney Taylor, qui l’accusait d’agression sexuelle et de viol depuis septembre 2019.

Brown était un membre des Patriots de la Nouvelle-Angleterre lorsque la plainte avait été déposé contre lui. L’organisation avait décidé de le libérer après seulement une partie. La NFL a, par la suite, décidé de suspendre Brown pour huit rencontres en 2020 avant que ce dernier s’aligne avec les Buccaneers de Tampa Bay pour le reste de la saison.

Le vétéran de 32 ans n’en était pas à ses premières frasques depuis qu’il est devenu footballeur professionnel. Après ses années plus glorieuses avec les Steelers de Pittsburgh, Brown a signé un lucratif contrat avec les Raiders d’Oakland avant la saison 2019 et l’équipe a dû le libérer puisqu’il s’opposait au nouveau casque protecteur exigé par la NFL et il ne voulait pas le porter lors des matchs. Il a également fait face à plusieurs enquêtes à propos de disputes conjugales par le passé avec la mère de ses enfants.

Cependant, malgré toutes ses démêlés avec la justice, le talentueux receveur éloigné a montré qu’il est encore un excellent joueur de football la saison dernière. Il a aidé les Buccaneers de Tampa Bay à remporter le Super Bowl et il a connu une très bonne fin de saison en 2020. En huit rencontres, Brown a réalisé 45 réceptions pour des gains de 483 verges en plus d’inscrire quatre touchés.

Toujours joueur autonome, le choix de 6ème tour des Steelers de Pittsburgh en 2010 peut maintenant se concentrer sur le football et tout porte à croire qu’il sera en mesure de signer un contrat très bientôt puisqu’il n’y a plus de poursuite contre lui. Tampa Bay semble toujours être intéressé à ses services, mais d’autres équipes pourraient lui faire de l’oeil.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 171