Le cerveau de Phillip Adams sera étudié

Au courant de la semaine, l’ancien de la NFL Phillip Adams a tué cinq personnes par balles avant de s’enlever la vie. Sur le coup, son père avait commenté en disant que le football avait complètement ruiné la vie de son fils. Est-ce que les coups à la tête ont réellement joué un rôle dans cette affaire? On en aura bientôt le cœur net.

La famille d’Adams a accepté que son cerveau soit étudié lors d’une autopsie afin de déterminer s’il souffrait d’encéphalopathie traumatique chronique (ETC), une maladie dégénérative du cerveau qui s’attaque la plupart du temps aux personnes qui ont subi de sévères contacts à la tête.

L’Université South Carolina et Boston University travailleront ensemble sur ce cas particulier.

Plus tôt cette semaine, Ralph Norman, un membre du Congrès américain, a mentionné qu’une des victimes d’Adams, le docteur Robert Lesslie, lui aurait préalablement refusé une médication dans les temps qui ont précédé le carnage.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1179