Les propriétaires des Argonauts excités à l’idée d’un partenariat entre la XFL et la LCF

Le groupe de propriétaires des Argonauts de Toronto sont très enthousiastes face à un futur partenariat entre la XFL et la Ligue Canadienne de Football (LCF) selon ce qu’a rapporté le reporter de TSN Dave Naylor vendredi.

Naylor a discuté du partenariat entre la LCF et la XFL lors de son passage à la radio TSN 1200 d’Ottawa.

« Dès les premiers jours quand l’histoire entre la LCF et la XFL est devenue publique, j’ai commencé à entendre que les Argos de Toronto étaient très enthousiastes à propos de cette idée et faisaient partie des équipes qui voulaient poursuivre ce partenariat – peut-être même l’équipe qui le voulait le plus. »

Dave Naylor via TSN Radio 1200

Les Argonauts de Toronto ont été achetés en 2018 par le groupe Maple Leaf Sports and Entertainment qui possèdent aussi des parts des Maple Leafs, des Raptors et du Toronto FC dans la capitale de l’Ontario.

Le groupe est habitué de faire monter la valeur des équipes qu’il possède et pour l’instant, le marché des Argonauts n’est pas au sommet de sa forme. Pour eux, un partenariat avec la XFL aiderait les deux parties. Tous deux peuvent s’échanger des conseils d’affaire et grandir en tant qu’organisation.

Dwayne « The Rock » Johnson est devenu propriétaire de la XFL l’an dernier après que Vince McMahon a déclaré faillite avant de vendre l’équipe en raison de l’annulation de la première saison de la ligue forcée par la pandémie actuelle.

Toronto, Montréal et Vancouver sont de très gros marchés canadiens, mais n’ont pas autant de succès que dans les autres sports avec leur équipe de la LCF. Toronto est très intéressé par le partenariat et pourraient influencer les deux autres marchés à rejoindre cette entente avec le circuit américain.

Les Alouettes pourraient bénéficier de cette entente pour améliorer leur marketing et leur influence dans la province québécoise et même le pays tout entier.

Pour l’instant, Toronto sont les plus intéressés de la LCF dans cette histoire, mais il ne serait pas surprenant de les voir convaincre les plus gros marchés canadiens dans les prochains mois.

Image par défaut
Jérémie Lussier
Publications: 328