Will Fuller : « J’ai les habilités pour marquer sur n’importe quel jeu »

Les Dolphins de Miami ont frapper un bon coup le mois dernier en mettant sous contrat pour une seule saison le receveur Will Fuller, anciennement des Texans de Houston. Un pacte d’un peu plus de 10,6M$ En 2020, le groupe de receveurs de la formation de Brian Flores figurait parmi les pires de toute la NFL. L’arrivée du marchand de vitesse pourrait changer la donne.

Aucune cible des Dolphins n’a atteint la barre des 800 verges sur réception l’an dernier. En fait, outre DeVante Parker (793) et l’ailier rapproché Mike Gesicki (703), aucune d’entre elles n’a même récolté 400 verges par la voie des airs.

Le principal élément manquant dans le groupe était la vitesse. Le petit Jakeem Grant est très utile sur les retours de bottés, mais il échappe beaucoup trop de ballons pour être considéré une réelle menace verticale. Ni Parker ni Gesicki se démarque dans cette catégorie. Idem pour l’imposant Preston Williams. C’est ici que l’addition de Fuller devient intéressante.

Exploiter les zones profondes est la spécialité du nouveau venu. Avec Houston, il était l’un des joueurs des meilleurs spécialistes de la longue passe. En entrevue avec Cameron Wolfe d’ESPN pour un article qui a été publié vendredi matin, le natif de Philadelphie a décrit très simplement la raison pour laquelle il fera de l’unité offensive des Dolphins un groupe beaucoup plus dangereux cet automne.

« Les séquences vidéos parlent d’elles-mêmes. Je suis une menace verticale. J’apporte un élément à l’attaque des Dolphins qui peut aider d’autres gars et aider cette équipe à continuer à s’améliorer et à l’aider à gagner. »

« J’ai aussi une autre qualité qui passe sous le radar, mais c’est ce qui rend les choses beaucoup plus faciles pour moi, c’est simplement d’avoir les habiletés pour marquer sur n’importe quel jeu. »

Will Fuller via Cameron Wolfe d’ESPN

En seulement onze parties avec les Texans en 2020, Fuller a atteint des sommets en carrière pour les réceptions (53), les verges de gains (879) et les touchés (8). Pour la première fois en cinq saisons dans la NFL, ce ne sont toutefois pas les blessures qui l’ont tenu loin de l’action. Il a été forcé de rater les cinq derniers matchs de la campagne en raison d’une suspension pour avoir contrevenu à la politique antidopage de la NFL. Il devra d’ailleurs rater le premier match de la saison des Dolphins afin de termier son purgatoire.

Le grand gagnant de cette signature est le quart-arrière Tua Tagovailoa. Déjà réputé pour avoir de la difficulté à exploiter les zones profondes, celui qui en sera à sa deuxième saison chez les professionnel a maintenant un allier qui peut l’aider à diversifier son attaque.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1142