Le DG des Packers maintient qu’Aaron Rodgers ne sera pas échangé

Alors que les entraînements optionnels des Packers ont débuté, Aaron Rodgers et sa fiancée sont en vacances à Hawaii. Bien qu’il n’est pas contractuellement obligé de participer aux entraînements avant le 8 juin, considérant que Rodgers a récemment exprimé son mécontentement avec l’organisation et qu’il n’a jamais raté les OTAs au cours de ses 16 saisons dans la NFL, son absence est notable. Toutefois, même si la relation entre Rodgers et les Packers est fracturée à un point de non-retour, il ne faut pas s’attendre à voir le joueur par excellence enfiler l’uniforme d’une autre équipe.

Selon Matt Schneidman de The Athletic, le directeur général des Packers, Brain Gutekunst, reste ferme dans sa position et il n’a aucune intention d’échanger Rodgers. Ainsi, deux options se présentent au futur membre du Temple de la Renommée: 1. rejoindre l’équipe malgré la relation difficile avec Gutekunst ou 2. maintenir sa position de ne plus jouer pour les Packers tant et aussi longtemps que Brian Gutekunst occupe les fonctions de directeur général. S’il choisit la deuxième, cela pourrait lui coûter cher, littéralement. En effet, pour chaque entraînement raté à partir du 8 juin, Rodgers serait passible d’une amende de 50,000$. De plus, s’il prenait sa retraite pour de bon, il ne toucherait pas au 23 M$ restant à son bonus de signature et les Packers pourraient récupérer les 6,8 M$ qu’ils ont récemment versés à leur quart-arrière.

Personne ne sait comment cette saga va se terminer. Qui va flancher en premier, Rodgers ou Gutekunst? Avons-nous déjà assisté au dernier match de Rodgers à Green Bay? Gutekunst sera-t-il congédié par l’organisation afin d’accommoder Rodgers? Si Rodgers quitte les Packers, quelle sera prochaine destination: Las Vegas, Miami, Denver ou Jeopardy? Jordan Love est-il prêt d’assumer le rôle de quart-arrière partant? Bref, le dénouement de cette histoire sera assurément à surveiller.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 195