NFL: Top 10 receveurs en 2021

Évidemment cette liste ne plaira pas à tout le monde. Certains seront outrés que Mike Evans ne figure pas dans mon top 10, alors que d’autres feront mes éloges pour mon inclusion de Keenan Allen. Même si vous n’êtes pas en accord, remarquez que mon classement est basé sur quelques critères. Les meilleurs receveurs sont productifs et, pourraient l’être, peu importe qui leur lance le ballon. Cependant, les statistiques ne disent pas tout. Ainsi, les receveurs doivent également passer le «eye test», soit d’être capable de créer de la séparation, de retomber avec le ballon lors des attrapés contestés, d’être dominant dans les moments critiques et d’affronter les meilleurs demis de coin à chaque semaine. Donc sans plus tarder, voici les 10 meilleurs receveurs de la NFL en 2021.

Mentions honorables

Justin Jefferson, Vikings (21 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 88 réceptions, 1400 verges, 7 touchés

J’ai hésité longtemps à classer Justin Jefferson dans le Top 10. Cependant, avec seulement une saison derrière la ceinture, j’ai préféré placer des joueurs qui excellent depuis déjà quelques années. Ne soyez pas surpris de le voir dans le Top 10 dès l’année prochaine.

Adam Thielen, Vikings (30 ans)

Statistiques 2020: 15 rencontres, 74 réceptions, 925 verges, 14 touchés

L’un de mes receveurs préférés en raison de son habileté de créer de la séparation, Adam Thielen a une place spéciale dans mon coeur. Toutefois, je dois rester neutre. Thielen n’est même pas le meilleur receveur de son équipe, ainsi je ne peux le classer parmi les 10 meilleurs receveurs du circuit Goodell.

Mike Evans, Buccaneers (27 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 70 réceptions, 1006 verges, 13 touchés

Un receveur extrêmement productif, particulièrement au niveau des touchés, le nom de Mike Evans doit être mentionné lorsqu’on discute des meilleurs receveurs de la ligue. Cependant, le produit de Texas A&M manque de constance. Il est trop souvent invisible sur le terrain. En effet, incluant les éliminatoires, il a été limité à 2 réceptions ou moins à 6 reprises l’année dernière. De plus, son impact est souvent restreint à la zone rouge, comme s’il était un ailier rapproché au lieu d’un receveur. Bref, son influence est trop limitée pour l’inclure dans le Top 10.


10. Keenan Allen, Chargers (29 ans)

Statistiques 2020: 14 rencontres, 100 réceptions, 992 verges, 8 touchés

Si on décrit Keenan Allen à l’aide d’un adjectif, ce mot serait fiable. En effet, à chaque semaine Allen semble connaître un match de 8 réceptions, 70 verges et 1 touché. Bien que son rôle a changé depuis l’émergence de Justin Herbert, opérant majoritairement dans les zones courtes à intermédiaires, le produit de l’Université de la Californie demeure productif. Peu importe l’attaque est située où sur le terrain, Allen est une machine à premier essai. De plus, il peut aller chercher six points une fois rendu dans la zone rouge. Intelligent et versatile, le vétéran des Chargers utilise son expérience pour déjouer les demis défensifs les plus rusés du circuit. Ceci explique pourquoi lui et Davante Adams dominent la ligue en termes de séparation dans la zone intermédiaire depuis 2017.

9. D.K. Metcalf, Seahawks (23 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 83 réceptions, 1303 verges, 10 touchés

La bombe de Russell Wilson à D.K. Metcalf est un jeu qu’on a vu souvent en 2020 et qu’on risque de voir pour encore longtemps si Wilson demeure à Seattle. Moyennant 15.7 verges par réception, Metcalf est un spécialiste des longs tracés. Tous les attributs physiques sont là. À 6’4″ 229 lbs, on peut qualifier le natif du Mississippi de licorne. En effet, le choix de deuxième ronde dispose non seulement d’un gabarit imposant, mais aussi d’une vitesse fulgurante. Ainsi, il a tous les outils nécessaires pour battre son couvreur. Le seul problème avec Metcalf c’est qu’il est trop facilement neutralisé par les Jalen Ramsey de ce monde. Je l’accorde, le demi de coin des Rams est le meilleur joueur à sa position. Cependant, si Metcalf veut grimper dans le top 5, il doit commencer à dominer régulièrement les adversaires les plus coriaces.

8. Calvin Ridley, Falcons (26 ans)

Statistiques 2020: 15 rencontres, 90 réceptions, 1374 verges, 9 touchés

L’émergence de Calvin Ridley a facilité la décision des Falcons de se départir de Julio Jones. À sa troisième saison dans la NFL, il figure au cinquième rang pour les verges par voie de réception. Il est un receveur dynamique qui se spécialise à créer de la séparation. En effet, le produit d’Alabama a récolté le troisième plus haut total de réceptions contre la couverture homme à homme, dont 19 d’entres-elles où il avait quelques pas d’avance sur son couvreur. Sans m’étirer sur son dossier, Ridley est la quintessence du receveur moderne. Il continuera de grimper les échelons au cours des prochaines années.

7. Michael Thomas, Saints (28 ans)

Statistiques 2020: 7 rencontres, 40 réceptions, 438 verges, 0 touché

Michael Thomas a connu une saison 2020 assez décevante. Sa piètre production peut être expliquée par ses blessures au deltoïde et à la cheville ainsi que sa suspension d’un match pour avoir lancé un coup de poing en pratique. Cependant, Thomas est le même joueur qui a capté 149 ballons pour 1725 verges l’année précédente. Ainsi, quelle version de Thomas verrons-nous en 2021? À mon avis, il se rapprochera de la version de 2019 où il dominait dans la zone intermédiaire. Étant astucieux et rusé, il se met toujours en bonne position pour attraper le ballon et, à seulement 29 ans, je ne vois aucune raison qui l’empêcherait de continuer de gagner ses tracés. Ce étant dit, il ne répliquera pas sa production record puisque ce sera Jameis Winston et non Drew Brees qui lui lancera le ballon. Reste qu’il prouvera à ses détracteurs qu’il figure toujours parmi l’élite de la NFL.

6. A.J. Brown, Titans (23 ans)

Statistiques 2020: 14 rencontres, 70 réceptions, 1075 verges, 11 touchés

A.J. Brown est Julio Jones 2.0 et, ironiquement, la version originale vient tout juste de le rejoindre au Tennessee. Ce duo sera l’un des plus terrifiants de la ligue et il fera des ravages en 2021. Ce étant dit, A.J. Brown demeure la cible de choix de Ryan Tannehill. Qu’on le veuille ou non, Julio Jones est souvent blessé et il a visiblement ralenti. Quant à Brown, il ne fait que commencer. En deux ans chez les pros, il a généré 2.66 verges par tracés courus, soit la plus haute moyenne de l’histoire pour un receveur à ses deux premières saisons (700 tracés minimum). Le produit d’Ole Miss est non seulement une bête dans le jeu aérien, mais il est également dominant lorsqu’on lui demande de bloquer. Ainsi, même quand il n’a pas le ballon, Brown a un impact positif sur l’attaque des Titans. Rapide, robuste et, tout simplement, un «baller», le numéro 11 des Titans figure déjà parmi l’élite.

5. Allen Robinson II, Bears (27 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 102 réceptions, 1250 verges, 6 touchés

Finalement! FINALEMENT! Allen Robinson recevra des ballons de la part d’un quart-arrière de qualité en Justin Fields (du moins on ose l’espérer). Similaire à DeAndre Hopkins, Robinson est un spécialiste des attrapés contestés qui a dû vivre avec une porte tournante à la position de quart-arrière. Il faut se rappeler que Blake Bortles est possiblement le meilleur pivot avec lequel il a eu le droit jouer. Malgré tout, il présente une moyenne de près 70 verges par rencontre. Ce qui rend Robinson réellement exceptionnel est son habileté de s’ajuster au ballon. En effet, selon PFF, l’ex-Jaguar est le receveur qui a reçu le plus de ballons imprécis en 2020. Néanmoins, il présente un taux de ballon échappé de seulement 1%. Ce qui est bon pour le troisième rang chez les receveurs ayant été ciblés 100 fois ou plus. Il va maintenant être excitant de voir ce qu’il pourra accomplir en 2021.

4. Stefon Diggs, Bills (27 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 127 réceptions, 1535 verges, 8 touchés

Lors de son passage de cinq saisons au Minnesota, Diggs était considéré comme un excellent receveur sans toutefois faire partie de l’élite. Un an plus tard, après une saison spectaculaire à Buffalo, le natif du Maryland a grimpé dans l’estime de plusieurs, dont la mienne. Rapide, précis et intelligent, Diggs est toujours capable de se démarquer de ses plus proches poursuivants, menant ainsi à des jeux explosifs. Même quand le demi défensif est en bonne position, l’ex-Viking termine le jeu avec le ballon. En effet, bien qu’il ne mesure que 6’0″, Diggs présente le deuxième plus haut taux de complétion (60%) de la NFL pour les attrapés contestés. Bref, nous n’avons pas fini d’entendre parler du tandem Josh Allen – Stefon Diggs.

3. DeAndre Hopkins, Cardinals (29 ans)

Statistiques 2020: 16 rencontres, 115 réceptions, 1407 verges, 6 touchés

Bien que je préconise l’habileté de créer de la séparation, soit une lacune dans le jeu de DeAndre Hopkins, les statistiques du receveur de 6’1″ 212 lbs ne mentent pas. Hopkins demeure productif malgré les changements fréquents à la position de quart-arrière. En effet, au cours de sa carrière de 8 saisons, il a attrapé des ballons de 12 différents quarts-arrière partants, moyennant près de 80 verges par rencontre. Même quand la défensive adverse fait du bon boulot en couverture, Hopkins est capable de sauter par-dessus 3 joueurs pour sécuriser le ballon. De plus, il le fait lors des plus grands moments, notamment l’an dernier face aux Bill alors qu’il ne restait qu’une seconde au cadran. Le produit de Clemson est l’ultime couverture de sécurité. Si tu es Kyler Murray et tu ne sais pas où lancer le ballon, ne te casse pas la tête. Lance-le vers le numéro 10. Il retombera avec le ballon plus souvent qu’autrement.

2. Tyreek Hill, Chiefs (27 ans)

Statistiques 2020: 15 rencontres, 87 réceptions, 1276 verges, 15 touchés

LA VITESSE! Tyreek Hill est un marchand de vitesse comme nul autre dans la NFL. Ce simple attribut fait de lui l’une des armes les plus menaçantes de la ligue à la position de receveur. En effet, depuis 2017, il mène la NFL avec 56 réceptions (10 de plus que la 2e place), 2240 verges (687 de plus que la 2e place) et 25 touchés (10 de plus que la 2e place) lorsqu’il est ciblé sur des passes de 20 verges ou plus. Ce qui rend Hill réellement unique, c’est qu’il sait comment utiliser sa vitesse. Le natif de la Géorgie utilise des changements de vitesse, il est capable d’arrêter sur un dix cents et il reconnaît bien les couvertures adverses. Alors qu’il n’est pas mauvais dans cette facette du jeu, sa petite taille l’empêche d’être dominant dans les attrapés contestés. Ainsi, il doit se contenter de la deuxième place du classement.

1. Davante Adams, Packers (28 ans)

Statistiques 2020: 14 rencontres, 115 réceptions, 1374 verges, 18 touchés

Je l’accorde, Aaron Rodgers est un magicien avec le ballon en transformant n’importe qui en receveur de qualité. Toutefois, ce n’est pas le cas de Davante Adams. Selon moi, le produit de Fresno State est sans équivoque le meilleur receveur du circuit Goodell. Non seulement est-il le plus productif (2.96 verges par tracés courus), mais il est le plus impressionnant à regarder. Que ce soit dans ses «releases», sa précision de tracé, ses mains fiables, ses attrapés contestés ou ses attrapés spectaculaires sur les lignes de côtés, Adams excelle dans toutes les facettes du jeu. Bref, même si Jordan Love se retrouve derrière le centre à Green Bay en 2021, je m’attends à une autre saison productive de la part du numéro 17.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 195