Les Alouettes libèrent Naaman Roosevelt

Un vétéran manquait à l’appel lors du retour à l’entraînement des Alouettes lundi matin au Stade olympique. Le receveur Naaman Roosevelt a été libéré par l’organisation montréalaise suite au match simulé de samedi soir. Herb Zurkowski du quotidien The Gazette est le premier à avoir partagé l’information.

L’ancien des Roughriders de la Saskatchewan ne faisait d’ailleurs pas partie du groupe de partants à l’attaque lors de l’exercice. Il s’entraînait pourtant avec eux depuis le début du camp.

Roosevelt a un excellent CV dans la LCF. En cinq saisons avec les Sasksatchewan, il a fracassé la marque des 75 réceptions à trois reprises, en plus de dépasser celle des 1000 verges de gains à deux occasions.

La profondeur de l’alignement à la position de receveur jumelée au fait que Roosevelt devait, comme vétéran, commander un salaire important, ont sans doute joué contre Roosevelt à rompre ses liens avec l’Américain de 33 ans. En rencontre avec les médias, le directeur général Danny Maciocia a toutefois souligné que l’aspect financier n’a pas pesé dans la balance.

13 autres joueurs ont été libéré par Montréal. Du lot, les anciens universitaires québécois Vincent Alessandrini, Jersey Henry, Benoit Marion et Ethan Makonzo. L’ailier défensif américain et ancien du Rouge et Noir d’Ottawa Michael Wakefield a également vu son parcours avec les Alouettes prendre fin.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1174