Les Roughriders viennent à bout des Lions dans un match sensationnel

La LCF nous a habitué au fil des ans à des matchs remplis de rebondissements et la saison 2021 ne fera pas exception. Vendredi soir, les Roughriders de la Saskatchewan ont vaincu les Lions de la Colombie-Britannique par la marque de 33-29 dans un match complètement fou au Mosaic Stadium de Regina.

Ce qui a surtout retenu l’attention, c’est la gestion des quarts-arrières faite par les Lions. À sa première séquence à l’attaque, la troupe de Rick Campbell a envoyé le passeur canadien recrue Nathan Rourke dans la mêlée plutôt que le vétéran étoile Michael Reilly. C’est que ce dernier était incapable de prendre part au match en raison d’une blessure à une épaule. La décision d’envoyer Rourke était inconnu de tous jusqu’à son entrée sur le terrain.

En retard 32-9 à la mi-temps, les Lions nous ont servi une autre surprise à leur retour du vestiaire : Michael Reilly était à son poste. Le Joueur par excellence de la LCF en 2017 a alors entrepris la remonté des siens, complétant 17 de ses 24 passes, dont une pour un touché, pour des gains de 203 verges.

La douleur étant trop vive, Reilly a du recéder sa place à Rourke au quatrième quart. Le jeune de 23 ans a permis à son équipe d’inscrire un dernier touché, mais a lancé une interception dans les derniers instants du match pour fermer les livres.

La recrue a terminé la rencontre avec 194 verges de gains, deux passes de touché et une interception.

Après la rencontre, Michael Reilly a expliqué à Farhan Lalji de TSN que la décision de ne pas débuter le match était la sienne. Il la qualifie d’ailleurs comme étant la plus difficile de sa quart-arrière. C’est également lui qui a décidé de quitter le match avant sa conclusion, voyant que l’état de son bras se détériorait et qu’il ne pourrait plus lancer le ballon avec assez de précision.

La vedette des Lions assure que chacune de ses décision ont été prises dans un seul but : donner la meilleure chance à l’équipe de gagner.

Les Roughriders étaient prêts

L’attaque des Roughriders n’avait aucunement l’air d’une unité qui n’avait pas joué depuis prêt de deux ans en début de rencontre. Inscrivant 32 de leurs 33 points en première demie, les hommes de Craig Dickinson ont rapidement passé un message.

Le quart-arrière Cody Fajardo, qui en est à sa deuxième saison comme partant avec les Roughriders, a livré une performance à la hauteur des attentes en complétant 28 de ses 35 passes, dont deux pour des touchés, pour des gains de 230 verges. Il a également été victime d’une interception.

Ce qui s’explique plus difficilement, c’est la raison pour laquelle l’équipe a complètement négligé le jeu au sol en deuxième demie. Avec une avance 23 points à la mi-temps, on aurait pu égrainer le temps beaucoup plus rapidement et étouffer la remonter des Lions.

Quoi qu’il en soit, la Saskatchewan imite les Blue Bombers de Winnipeg en remportant le premier match de leur saison devant leurs partisans.

Une première dans la LCF

En inscrivant un placement de 43 verges juste avant la mi-temps, le botteur Takeru Yamasaki est devenu le tout premier Japonais à inscrire des points dans la LCF. Malheureusement pour lui, sa soirée de travail a été plutôt ardue : deux échecs en quatre tentatives, en plus d’un converti raté.

Yamasaki est l’un des deux joueur internationaux à s’être taillé une place sur l’alignement des Lions, l’autre étant le botteur de dégagements australien Jake Ford. À compté de cette saison, chaque équipe de la LCF doit envoyer sur le terrain au moins un joueur provenant de l’extérieur du Canada et des États-Unis.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1174